La littérature s’empare du net #6

Cela fait un moment que je ne t’ai pas proposé de découvrir l’actualité de l’internet littéraire ! J’avais enregistré pas mal de liens ici et là, le temps est passé, certains projets étaient terminés et puis… Voilà, mais me revoilà !

Si tu as suivis le mouvement paye ton auteur, tu as peut être pris conscience de la difficulté qu’ont les auteurs et autrices français.e.s à pouvoir vivre de leur écriture. Rares sont celles et ceux qui en ont la possibilité. L’une des possibilités qui s’ouvre à eux c’est l’auto-édition. Je ne suis pas une grande fan de l’auto-édition, parce que je n’ai pas eu de super expériences de lectures. Néanmoins quand je connais bien l’artiste, je suis plus facilement du genre à me laisser tenter. Maliki explique dans une tribune la difficulté pour lui (c’est un auteur!) de publier son troisième tome. Je t’invite à la lire en cliquant ici. Samantha Bailly, une autrice dont j’admire énormément le parcours et sujet du dernier « l’autrice du mois » a décidé de se lancer dans l’auto-édition. Bien mal lui en pris, la pauvre c’est fait attaquer de toute part, parce qu’elle a choisit entre autre de publier son œuvre sur Amazon. Alors oui, vaut mieux éviter d’encourager Amazon, sauf que quand la-dite plateforme permet de vendre et de gagner des sous, sous qui lui permet de vivre, bha c’est un peu hyprocrite de lui reprocher d’utiliser une plateforme que le monde de l’édition utilise sans scrupule. Je t’invite à lire l’article d’Actualitté passionnant sur le sujet.

Lire la suite

Une brève histoire du manga d’horreur

Cet été je me suis rendu à l’exposition Enfer et Fantômes d’Asie au musée du Quai Branly, elle était passionnante avait le bon goût d’allié deux de mes passions : la mythologie, les légendes et l’horreur. Les livres d’exposition sont passionnants et horriblement cher, celui-ci coûte 45 € pour te donner une idée. Heureusement, ma mère est une très belle personne qui comprend mes messages subliminaux du genre : olala qu’est-ce que j’aimerai avoir ce livre, mais qu’est-ce qu’il est cher quand même… Elle me l’a donc offert pour mon anniversaire. (Pour Noël j’ai refait le coup, mais cette fois-ci avec la campagne Ulule les œuvres de Jane Austen illustrée par Margaux Motin). Pour ce second article sur la thématique d’Haloween, je te propose donc de découvrir l’histoire du manga horreur qui est abordé dans ce livre !

Lire la suite

Maman ou putain, les femmes dans Peter Pan

giphy (1)Je pense que tu t’en doutes, mais les films Disney sont très souvent (voir quasiment tout le temps) une version édulcorée de l’œuvre de base. Ils se montrent relativement respectueux, comme j’avais pu te le montrer dans mon dossier Notre-Dame de Paris, mais on voit que c’est clairement destiné à un public d’enfants. Et bien que la plupart des œuvres littéraires qui inspirent les films Disney sont à la destination des enfants, très peu d’entre elles auraient été acceptées par la loi de 1949 sur la littérature jeunesse. (File lire mon article sur le rapport entre moralité et littérature pour en savoir plus !) Peter Pan fait partie de ces œuvres. Bien que ce roman soit destiné à un jeune public, le héros de ce roman n’hésite pas à kidnapper, séquestré et même tuer. Oui, Peter Pan n’hésite pas à tuer les pirates ou bien même les pauvres enfants perdus qui auraient le malheur de devenir trop vieux ! Mais je ne vais pas te parler de Peter Pan dans cet article. Lemon June a fait une délicieuse vidéo à ce sujet qui te fera voir ce petit garçonnet d’un autre œil.

Lire la suite

Museum – Killing in the rain

Date de publication : 12 avril 2017
Mangaka : Ryôsuke Tomoe
Genre : Horreur, thriller
Edition : Pika Seinen
Formats : Manga
Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Pour moi le mois d’octobre c’est HALOWEEN. J’ai donc envie de te proposer toutes les semaines un article autour de la thématique de l’horreur, de la terreur et d’Haloween. Quoi de mieux de commencer en te proposant une série de manga qui ravira les adeptes du genre horrifique ? Série en trois tomes, elle a l’avantage d’être courte, totalement publiée et réussi le pari de proposer une histoire remplit de rebondissement, de « oh putin le tueur, la tueuse, n’a pas osé faire ça, si ? NOOOOOOOOON. » et pas mal de « beuuuurk noooon ». Une série à ne pas mettre entre toutes les mains, mais c’est le cas de la plupart des bonnes œuvres du genre horrifique. Si tu es sensible ne va pas plus loin dans la chronique, car le mangaka nous plonge dès les premières pages dans l’horreur.

Lire la suite

Lisons sur une liseuse !

Une légende raconte que dès lors on possède une liseuse, on ne peut plus lire de papier. Enfin quand je dis légende je parle plutôt de rumeurs. Parce qu’en fait, la première chose que les gens te sortent quand tu dis que tu as une liseuse c’est : « Ah mais non, moi je ne peux pas. J’ai besoin du papier. De sentir le livre entre mes doigts, de le posséder. » Mon dos aussi le possède bien le bouquin quand je dois me taper deux pavés dans mon sac et qu’il n’y a littéralement plus de place pour mettre autre chose. Pourquoi mettre deux pavés ? Et bien le premier est à quelques chapitres de la fin et je ne veux pas passer le voyage sans de la lecture. Mais que ce soit deux pavés ou un seul ou même n’importe quel livre grand format c’est la même chose. Je sais pas pour toi, mais personnellement je n’ai pas encore réussi le petit miracle de tenir debout dans le métro en tenant à deux mains mon livre sans l’enfoncer dans le dos de mon voisin et faire littéralement chier tout le monde et moi la première. M’enfin, je vais pas les juger, avant d’acquérir une liseuse et de passer du côté numérique de la force j’étais pareille. C’est comme quand je disais avant de devenir végétarienne que se passer de la viande c’était impossible et que de toute manière c’est la nature. Mais c’est un autre débat !

giphy

Moi me préparant à tous les débats. 

Lire la suite

Interférences

1710-Interferences_orgDate de publication : 18 octobre 2017
Autrice : Connie Willis
Genre : Chick-lit, science-fiction
Edition :Bragelonne
Formats : Broché, ebook
Nombre de pages : 522

Quand on parle de chick-lit, on va se retrouver à penser plutôt à des romans du genre Le journal de Bridget Jones ou L’accro du shopping. Ce sont des romans plutôt feel good, qui donne la pêche et qui ont une réputation de roman de gare. Interférence est un roman publié dans la collection Bargelonne SF et il est présenté comme un roman de science-fiction. Néanmoins, dès le résumer j’ai vu son énorme potentiel de roman de chick-lit et ma lecture ne m’a pas trompée. Ce roman respecte tous les codes du genre. D’un côté je trouve que c’est un peu dommage, car il est plus chick-lit que science fiction pour moi et que les éditeurs ont préféré mettre le second genre en avant pour la promotion du livre. D’un autre côté, je trouve ça chouette, car cela permet à un public qui a peut-être des préjugés sur ce genre de découvrir que l’on peut avoir des romans vraiment sympas.

Lire la suite

La dark romance

11895156

Avant d’aller plus loin dans cet article ou tout simplement de filer tout droit dans la section commentaire pour cracher ton venin sur un genre littéraire qui est scandaleux, problématique et qui te fait penser que les personnes l’appréciant ont des problèmes je t’invite à lire deux articles qui expliquent ma démarche : « peut-on aimer une œuvre problématique ? » et « moralité et littérature ». Mon introduction est un peu rude, je le reconnais, mais j’ai lu tant et tant de mépris vis-à-vis de ce genre littéraire. Une amie blogueuse m’a même raconté que des personnes avaient cessé de la suivre quand elles ont vu qu’elle lisait ce genre-là. Je pensais pas qu’il existait un genre encore plus détester que le mommy porn, mais si.

Lire la suite

Khaleesi et Mr Darcy

Faire une pause dans le blog me semblait être une bonne idée. C’était une bonne idée. Physiquement j’étais devenue un zombi. C’était boulot, télé, dodo. Même pas lecture… J’étais trop fatiguée pour réussir à me concentrer sur le moindre récit. Sauf que cela a duré longtemps, trop, beaucoup trop longtemps. Je me suis cachée le fait que je n’arrivais pas à écrire derrière le projet d’adopter un second chat. D’ailleurs si tu suis mon instagram, tu dois voir que depuis quelques temps j’inonde ce dernier de photos et de vidéos de Mr Darcy. Une adorable boule de poile noire et blanche qui niveau caractère se rapproche pas vraiment du personnage de Jane Austen. Par contre Khaleesi, ma chatte noire, est tout aussi drama queen et diva que le personnage du Trône de Fer

40858379_174422133451992_7434790267182405407_n

Je met une photo de mes chats pour que tu aimes l’article. 

Après l’adoption je me disais, je vais attendre mes congés. Sauf que me voilà en congé et j’avais toujours mieux que d’écrire. Des personnes continuaient à commenter, à s’abonner et moi je ne publiais rien du tout. Même répondre aux commentaires me demandait trop d’énergie. Aujourd’hui encore cela m’en demande pas mal, mais je sens que je suis en train de m’embourber au point de ne plus vouloir reprendre le blog si je ne fais rien.

Donc je publie cet article pour annoncer officiellement la reprise du blog dès aujourd’hui ! Article complètement inutile, mais en même temps nécessaire pour moi, pour me donner le coup de pied dont j’ai besoin. Je vais essayer de reprendre le rythme de deux articles par semaine et je vais réfléchir à la mise en place de nouvelles séries d’articles mensuelles pour essayer de te parler de toutes mes lectures. Je suis une grande fan des bilans de lecture mensuels, cela me permet de découvrir plusieurs livres très rapidement. Je vais donc essayer de faire ça. Je ne sais pas trop comment je vais m’y prendre. Faire un point à chacune de mes lectures ? Mettre de côté physiquement les livres et écrire l’article d’un coup ? Je suis en grande réflexion sur le sujet. Si tu écris régulièrement ce genre d’article, n’hésite pas à me dire dans les commentaires comment toi tu gères.

Sinon on se retrouve à la fin de cette semaine où je te parlerai de Dark Romance !

Entre troll et ogre

64949Date de publication : 05 avril 2018
Autrice : Marie-Catherine Daniel
Genre : Fantasy
Edition : ActuSF
Formats : Broché
Nombre de pages : 304 pages

Est-ce que j’aurais lu ce roman s’il n’avait pas été publié dans la collection Bad Wolf chez ActuSF ? Probablement que non. Entre troll et ogre est un roman auquel je serais totalement passée à côté. J’aurais lu le résumé et je l’aurais ajouté aux milliards de livres que je dévorerai peut-être un jour. Le truc c’est que j’ai une confiance totale dans les livres de cette collection. Chacun des livres qui y paraissent est un petit bijou. Je n’ai donc pas attendu bien longtemps avant de me le procurer. Par contre j’ai attendu beaucoup trop longtemps avant de pouvoir le lire. Ce fourbe s’était glissé dans les livres que j’avais emmenées à mon appartement avant mon déménagement. Je peux t’assurer que j’étais bien contente quand j’ai enfin pu remettre la main dessus et pouvoir le lire. J’ai même failli le racheter une seconde fois, car j’avais oublié que je l’avais acheté et je me demandais comment j’avais fait pour n’avoir toujours pas mis la main dessus.

Lire la suite

Moralité et littérature

shamePour définir la moralité dans la littérature, il faut tout d’abord définir la morale. Je crois que j’ai eu cette question en dissertation de philo un jour… Plus sérieusement, dans cet article la moralité est définie comme étant une attitude qui est approuvée par le plus grand nombre dans notre société. Faire preuve de bienveillance ou avoir une attitude courageuse c’est faire preuve de moral. Au contraire, voler ou ne pas respecter le consentement d’une femme ce n’est pas moral. Pour simplifier la définition, la moralité c’est un jugement de valeur. Ce jugement est défini par le milieu socioculturel dans lequel on évolue et par notre histoire personnelle. Ce qui est moral pour l’un, ne l’est pas pour l’autre et inversement.

Lire la suite