Lucie Corvus contre Mister Poiscaille

Date de publication : 16/07/1451b340sA1oL._SX195_
Auteur : Nico Bally
Genre : Jeunesse (dés 10 ans), fantastique
Edition : autoédité
Format : ebook
Nombre de pages : 152

Dans un article précédent, j’avais partagé une vidéo qui mettait en avant le manque de personnage féminin dans la littérature de jeunesse. Moi-même, quand j’étais jeune, je lisais très peu de romans avec des personnages féminins et je me suis finalement attachée très rapidement aux séries qui en proposaient. Aujourd’hui, je lis moins souvent de la littérature jeunesse, mais j’apprécie toujours autant. Cette fois-ci, je vais vous présenter un roman jeunesse fantastique ! Je remercie SimPlement et Nico Bally d’avoir bien voulu me confier ce service presse pour que j’en fasse la critique.

Lucie est une petite fille comme les autres. Elle vit seule avec sa mère et son chat, n’aime ni les légumes, ni les maths et à un seul ami, mais un vrai ami sur qui elle peut compter. Elle va découvrir un jour qu’elle peut faire téléporter les haricots verts ! J’aurais tellement aimé avoir son pouvoir. Même adulte, je n’aime toujours pas ce légume ignoble. À partir de ce jour-là, Lucie va se retrouver à enquêter avec son chat, un monstre glouton et un grand type bizarre sur Mister Poiscaille.

Ce roman fut un gros coup de cœur, il est bien écrit, avec beaucoup d’humour, très intelligent et il prend les enfants au sérieux. Tout comme les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ce roman n’hésite pas à être sombre, utiliser un vocabulaire un peu plus complexe quitte à l’expliquer. Quand j’étais jeune, c’était pile le genre de romans que j’adorais. En tant qu’adulte, se fut beaucoup de plaisir de le lire. Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant c’est l’univers autour de Lucie. Elle est élevée par une mère célibataire qui est obligée de travailler tard le soir. Son meilleur ami a une mère indonésienne et un père homme de ménage. On sort complètement des clichés qu’on retrouve d’habitude. Quant à Lucie, elle est juste géniale. C’est une petite fille très intelligente, courageuse et têtue. Elle a des défauts, mais cela ne fait que la rendre plus adorable. Ce que j’apprécie chez elle, c’est qu’elle ne se laisse pas faire face aux adultes ! Ce qui est intéressant c’est qu’à travers ce personnage, l’enfant peut apprendre différentes leçons sur l’alimentation, l’amitié, etc. J’ai toujours trouvé très chouette quand dans les romans jeunesse il y a un aspect apprentissage. Cela rappelle la tradition des contes dont le but était de divertir, ainsi que de dispenser une morale.

Vais-je aimer ce roman ?

Un adulte pourrait trouver ce roman classique, on y retrouve des topos de la littérature que l’on connaît bien quand on lit beaucoup. Cependant, ce roman est destiné à un jeune public qui commence à peine à découvrir le monde de la littérature. Ce public visé sera, je pense, plus que ravi par le récit. Il est très facile de s’identifier au personnage de Lucie et le roman est sans cesse en mouvement. Ce roman sera ravir plus d’un.e lecteur / lectrice !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s