Les derniers jours de Rabbit Hayes

Date de publication : 18/02/16 (édition française) 61qSor05heL._SX210_
Autrice : Anna McPartlin
Genre : Drame de vie
Edition : Le Cherche Midi
Formats : Broché, poche, ebook
Nombre de pages : 464 (format broché)

Attention. Le livre que je vous présente envoie du lourd niveau émotion. Pour tout vous dire en quelques minutes, j’ai ri, j’ai souri et j’ai tellement pleuré qu’il ne me restait plus une once de mascara et que j’ai dû retirer mes lunettes. Je suis une personne qui n’hésite pas à rire, pleurer, sourire, s’énerver, bref à laisser s’exprimer ses émotions durant mes lectures. Même quand je suis en public. Néanmoins, c’est rare que je me sois retrouvée aussi expressive durant une lecture. Ce livre est d’ailleurs approuvé par ma Queen Mum. Elle n’arrive pas à lâcher ce livre et dès qu’elle me raconte le passage de lecture où elle est j’ai les larmes aux yeux.

Mia Hayes surnommée Rabbit va mourir dans neuf jours de son cancer du sein. Rabbit est dans le stade final de sa maladie. Cependant, Rabbit ce n’est pas ça. Les premières phrases du livre nous la présentent comme une fille, comme une sœur, comme une mère et comme une amie. Rabbit n’est pas sa maladie, Rabbit est avant tout une femme appartenant à une famille. Ce roman ce n’est pas l’histoire de Rabbit, c’est l’histoire de toutes ces personnes découvrant qu’elles vont devoir apprendre à vivre sans elle. Au début du roman, il reste de l’espoir. Rabbit est déterminée. Elle va réussir à se battre. Elle va s’en sortir. Elle veut s’en sortir. Elle ne veut pas abandonner sa fille. Puis les jours passent et l’espoir disparaît pour obliger tout le monde à faire face à la réalité.

Dès la lecture du résumé, on sait que Rabbit va succomber à la maladie dans neuf jours. Le roman est d’ailleurs séparé en neuf parties. Cependant, ce n’est pas ça la conclusion du livre. Tout au long de cette histoire, on suit cette famille qui apprend à accepter de vivre sans Rabbit. À travers les différents personnages et les flashbacks de Rabbit, on va découvrir l’ensemble de sa vie et de tous ceux qui composent ce roman. Dans une écriture très fine et juste, je me suis retrouvée à rire, à espérer, à pleurer. La maladie n’est pas embellie dans ce roman. Elle est présentée telle qu’elle est vraiment, tout en restant pudique. Ce roman fut un réel coup de cœur et j’ai eu beaucoup de mal à m’en détacher. L’histoire est terriblement triste, mais elle ne laisse pas de sentiment amer. Au contraire, j’étais apaisée à la fin de ma lecture. Rabbit m’a fait rire une dernière fois avant de partir à sa manière.

Vais-je aimer ce roman ?

Parfois, on a besoin de pleurer. On a une boule dans la poitrine, on ne sait pas trop pourquoi, on a besoin d’un trop-plein d’émotions. Les derniers jours de Rabbit Hayes est parfait dans ces instants-là. Alors oui l’histoire fait pleurer, mais on ne la termine pas en étant triste. Quand elle se conclut, on peut apercevoir un bel avenir pour les autres personnages. C’est le genre de roman qui donne envie de vivre encore plus fort, qui donne envie de profiter de la vie. C’est un roman qui fait du bien et qui nous montre que même dans les heures les plus sombres, une lumière persiste toujours…

5 réflexions sur “Les derniers jours de Rabbit Hayes

  1. latourneedelivres dit :

    Ca me rassure beaucoup ce que tu dis sur ce livre. (oui, lire que ça fait pleurer me rassure) C’est le bouquin à succès envers lequel j’ai une petite méfiance, ce qui ne m’empêche absolument pas de l’avoir dans ma PAL, paradoxalement. Je verrai bien du coup, mais ça m’aide à baisser les barrières 🙂

    J'aime

  2. lesreliquesdemango dit :

    La couverture de ce livre m’avait beaucoup interpellée et j’ai décidé de me le prendre il y a deux semaines. Étant une grande hypocondriaque, et traversant une phase un peu plus intense en ce moment, je redoute un peu cette lecture =/ Par contre, j’avais eu la même appréhension avec « Nos Étoiles Contraires », à cause du thème, et ce fût un coup de coeur. Donc, je pense le lire prochainement. Je suis contente que tu m’aies laissé un commentaire sur mon blogue, ça m’a permis de découvrir le tien et je l’adore 😉 !

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Ce livre est hyper positif malgré son thème ! Au-delà de la maladie il parle d’une personne faisant son deuil d’elle-même et sa famille qui apprend à accepter l’idée. Je trouve qu’il complète bien Nos étoiles contraires en abordant le thème sous un autre angle.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s