Le régiment monstrueux

pratchett-monstruous-regiment-672x372

Date de publication : Février 2007
Auteur : Terry Pratchett
Genre : Fantasy, humour
Edition : Atalante
Formats : Poche, e.book
Nombre de pages : 464

Cela fait un petit moment que je n’ai pas fait de critique sur le blog. J’avais envie de m’y remettre et cela tombe bien, parce que je viens de lire un Terry Pratchett génial. Je suis une grande fan de cet auteur. Dans les Annales du Disque-Monde, j’aime tout particulièrement les tomes qui parlent de la Mort et des sorcières. Pourtant aujourd’hui, le tome dont je vais vous parler n’a aucun de ces personnages ! Enfin si, nous avons un bref passage de la Mort, mais il rôde toujours dans le coin quand il s’agit de guerre. Pour information, la Mort est un il dans le Disque-Monde.

En effet, le Régiment monstrueux parle de guerre, de la place des femmes dans la société et de la manipulation des masses. Ouais, il arrive à faire une critique de tout ça dans un roman bourré d’humour et d’aventure. Ce tome nous emmène en Borogravie un pays pas bien grand, mais qui a le chic pour faire la guerre à tous ses voisins depuis des décennies. C’est un peu le voisin enquiquinant qui veut faire chier tous ses voisins au niveau d’un pays. Le frère de Margot n’est jamais revenu de la guerre, la jeune femme prend donc la décision de se travestir en homme et de s’engager dans l’armée pour retrouver son frère. Sauf que la situation est bien pire qu’elle le pensait, la guerre est vraiment mal partie et… ils sont les dernières recrues.

Ce que j’adore avec les Annales du Disque-Monde, c’est que lorsque je débute un tome, je ne sais pas vraiment où ça commence ni où cela va aller et à chaque fois cela finit je comprends tout, je suis hyper emballée et heureuse. Ce tome ne fait pas exception, pendant plusieurs chapitres j’étais complètement paumée, à me poser des tas de questions et en fait tout est hyper logique. L’auteur sait où il veut nous emmener, il arrive à mettre en avant chacun des personnages. Il n’y a pas un héros principal et des personnages secondaires. Ce sont tous des personnages principaux qui vont avoir leur moment où ils vont briller. Ils vont tous connaître leur moment de gloire, leur évolution, leur peine et leur défaite. Et puis il y a le cœur du roman qui est la place des femmes dans la société. Avec Margot on retrouve un peu le personnage de Mulan, donc déjà cela donne une première piste. Sauf que Pratchett, il va tellement plus loin. C’est vraiment génial. Tout s’emballe assez vite, donc c’est difficile pour moi de vous en dire plus sans vous révéler l’intrigue. Il y a de nombreux rebondissements vraiment chouettes, qui font écarquiller les yeux tout en se disant, hey mais ça explique tout en fait !

Vais-je aimer ce roman ?

Le Régiment monstrueux est le 29ème tome des Annales du Disque-monde, mais vous n’êtes pas obligé d’avoir lu les tomes précédents loin de là. Ce tome fait référence à pas mal de points de l’univers, mais on n’a pas besoin de saisir la référence pour apprécier le livre. Si vous n’avez jamais lu de Terry Pratchett, vous pouvez même commencer par celui-ci, je pense. Certains tomes je ne les conseillerai pas pour débuter, mais lui, oui sans souci. Il faut aimer les livres humoristiques et fantasys pour l’apprécier, après on a parfois un peu dû mal à rentrer dans son style. Il faut accepter de ne pas capter vraiment ce qui se passe au début. Si vous aimez les romans décalés et qui font réfléchir en même temps, je vous le conseille complètement. Tout en vous disant qu’il a son style et que parfois on n’accroche pas. Il faut réussir à rentrer dedans.

6 réflexions sur “Le régiment monstrueux

  1. tsllangues dit :

    J’ai jamais lu de Pratchett alors que j’en entends constamment parler (shame shame). Les annales du disque-monde me tentent bien mais quand je voyais le nombre de tomes j’avais peur de me lancer. Mais mon point de vue vient de changer car d’après ce que tu dis, je peux en piocher un pour me familiariser avec l’auteur sans être frustrée de ne pas savoir ce qui s’est passé avant et ce qui va se passer ensuite. Je crois même que c’est par ce titre-ci que je vais commencer, pour l’occasion!

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Pratchett c’est tellement bien ♥ Mais oui le nombre de tomes peut faire peur et surtout il ne faut pas commencer avec les premiers tomes. Parce que non seulement ce ne sont pas les meilleurs, mais en plus il y a vraiment ce côté un peu brouillon de Pratchett qui peut complètement bloquer dans la lecture. Mais je pense écrire un article sur les Annales pour les présenter un peu mieux. J’espère que celui-là te plaira ! 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s