Quand l’Histoire devient histoire

les-piliers-de-la-terre-06-eddie-redmayne-7095798uhpxqQuand l’Histoire devient histoire. Je suis très fière de ce titre. Je crois que j’aurais pu écrire un article sur les romans historiques rien que pour ce titre. Pour parler un peu plus sérieusement, le roman historique est sans aucun doute l’un de mes genres de romans préférés. J’ai une préférence pour les romans se déroulant entre le Moyen-âge et le dix-neuvième siècle. L’Histoire, celle à laquelle on met un h majuscule, est parfois romancée. Et quand j’écris « parfois » c’est un euphémisme dans la plupart des romans que je lis. Personnellement, cela ne me dérange pas, mais je pense qu’il est important de prendre du recul quand on lit un roman historique et surtout ne pas prendre comme réalité historique l’univers du roman. Souvent, à la fin du roman la préface explique de quels faits réels s’est inspiré l’autrice ou l’auteur. Du coup, on pourrait penser que le roman est réaliste sur tout. Sauf que c’est fort loin d’être le cas, fort, fort, très fortement lointain.

Je ne peux pas parler du roman historique sans parler de son Histoire. Si dès l’antiquité, l’Histoire est présente dans la littérature, c’est avant tout comme décors d’arrière-plan. L’Histoire est là, mais ce n’est pas le sujet. À partir du dix-neuvième siècle au contraire, l’Histoire devient sujet du roman, elle a le premier rôle dans le récit. Ce qui est intéressant, c’est que c’est un genre qui va toucher l’ensemble des couches sociales. Il y aussi bien des romans historiques destinés à une élite intellectuelle, que des romans plus populaires vendus à quelques sous. Le dix-neuvième c’est l’époque romantique pour faire bref, c’est un peu le mouvement artistique des hipsters. Les artistes cherchent à exprimer leurs sentiments et l’expression de leur être à travers leur art. La nostalgie du passé est une thématique très présente dans le courant romantique. Le roman historique avait donc le terrain parfait pour se développer. Le dix-neuvième siècle c’est aussi celui de Walter Scott, qui est le créateur du roman historique. Au début, ses romans se situent avant tout dans l’histoire récente de son pays, son premier vrai roman historique c’est Ivanhoé où il plonge son lectorat dans l’Angleterre du treizième siècle. Ça va avoir un méga succès dans toute l’Europe.

Depuis cette époque, le roman historique n’a pas cessé un seul instant d’avoir un public. Il a évolué à travers le temps selon le rapport qu’à la société avec l’Histoire. Prenons l’exemple de la Révolution française, pendant très longtemps, le roman historique n’aurait jamais osé présenter cette période sous un aspect qui pourrait être négatif. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de trouver des romans montrant l’autre face de la Révolution française, celle des massacres, de la terreur, que la famille royale était des êtres humains. À cela s’ajoute qu’au fil des siècles, l’Histoire devient une discipline à part entière, un objet d’étude. Autant au dix-neuvième siècle le roman historique permet de nourrir une nostalgie d’une époque révolue, aujourd’hui le roman historique se prête plutôt à être une reconstitution. Le lecteur va aller vers le roman historique pour l’Histoire.

En introduction, j’expliquais que le roman historique ne collait pas toujours avec la réalité. L’autrice ou l’auteur prend un événement historique, une époque, il est mets des personnages réels et des personnages fictifs, des recherches sont plus ou moins faites et l’Histoire est plus ou moins romancée. Ainsi on a deux genres : le roman historique et l’histoire romancée. Le roman historique cherche à respecter la réalité le plus possible. L’histoire romancée se permet des libertés : les personnages sont adaptés pour correspondre au lectorat, les faits historiques sont déformés pour simplifier ou dramatiser. Néanmoins, les deux sont nommés quand même nommés romans historiques.

Maintenant que vous savez tout du roman historique, quel intérêt il y a dans ce genre ? Qu’on ait entre les mains un roman historique ou l’histoire romancée, on se retrouve plongée dans un univers inconnu et en même temps familier. Pour que le roman historique marche, il doit faire appel à des références culturelles qui font écho en nous. À la différence, d’un roman fantastique, dystopique, etc., c’est que le roman historique c’est notre univers. Par exemple, j’adore les romans qui se déroulent à la cour du Roi Soleil. Quand je vois des noms comme Madame et Monsieur, Madame de Montespan, etc. ce sont des noms qui résonnent en moi. Au contraire, je serais complètement froide si on me mettait entre les mains un roman se déroulant à la préhistoire. Cela ne m’évoque rien, si ce n’est que quelques vagues souvenirs. Pour moi la préhistoire se résume au film Grrrrrrrr et les grottes de Lascaux. Cette phrase résume parfaitement pourquoi un roman historique se déroulant à la préhistoire ce n’est pas pour moi. Enfin ce que j’aime dans le roman historique, c’est que l’on trouve plein de sous-genres super sympas. Par exemple, je ne suis pas très fan du roman policier ou du thriller parce que c’est rapidement trash. Toutefois, j’aime beaucoup lire des romans policiers historiques ou du thriller historique, parce que je n’ai jamais retrouvé cet aspect trash qui me dérange.

Pour moi le roman historique, c’est l’assurance d’avoir un univers auquel j’ai déjà un attachement. Je ne me sentirais pas non plus trahie par des scènes atroces décrites dans les moindres détails. Alors, oui j’adore Gudule qui écrit des romans d’horreurs géniaux, par contre je ne supporte pas les romans qui vont décrire les scènes. Il me faut des sous-entendus. Le roman historique est donc parfait pour ça ! Si vous voulez vous lancer dans le roman historique, Ken Follet est fantastique. Bon par contre faut aimer les pavés. Si vous aimez les romans policiers, la collection Grands détectives de l’édition, 10/18 est une valeur sûre. J’ai adoré chacune de mes lectures de cette collection.

Aimez-vous les romans historiques ? Une époque favorite ?

3 réflexions sur “Quand l’Histoire devient histoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s