Sword Art Online, le light novel

Sword_Art_Online_Volume_01Date de publication : 12 mars 2015
Auteur : Reki Kawahara
Genre : Fantasy, light novel
Edition : Ofelbe
Formats : Broché
Nombre de pages : 512

Sword Art Online est le premier light novel dont le format est réellement respecté que j’ai lu et si j’ai hésité à le prendre, je ne regrette pas une seule seconde mon achat. C’était une lecture addictive et super sympa malgré quelques défauts et surtout une expérience nouvelle grâce aux illustrations. Si cette semaine j’ai posté l’article sur les light novels, c’était pour introduire cette chronique. Je me voyais mal vous parler d’un roman issu d’un genre méconnu en France sans vous le présenter avant.

Le premier tome de cette longue série est scindé en deux parties. Dans la première partie, nous suivons Kirito, qui se bat pour sa survie et surtout pour sortir de ce foutu jeu vidéo. Dans ce roman Sword Art Online est un MMORPG immersif. On a un casque sur la tête, qui permet d’être réellement dans le jeu. Plus besoin de clavier pour commander son avatar, on devient l’avatar ! Ce qui est très cool. Ce qui est moins cool par contre, c’est que le créateur du jeu, à bloquer tous les joueurs dans le jeu. Si on retire le casque d’un joueur, il meurt et s’il meurt dans le jeu, il meurt dans la réalité. Ça craint un tout petit peu… Le seul moyen de s’en sortir et de terminer le jeu en combattant le boss final. La seconde partie est composée de courts récits qui vont suivre différents personnages féminins faisant la rencontre de Kirito. Dit comme ça, cela ne fait pas très envie, mais cette partie est une idée fantastique pourtant !

En effet, le gros point fort de ce roman ce sont les personnages. Si certains joueurs vont tout faire pour vaincre le boss final. Ce n’est pas le cas tout le monde. Il y a ceux qui vont vivre dans la ville de base et refuser de faire face à n’importe quel monstre de peur de mourir. Il y a les joueurs moyens qui vont combattre sans prendre trop de risques, il y a ceux qui vont faire le choix d’être des artisans et enfin il y a les joueurs d’élite qui se battent et mettent leur vie en danger pour vaincre le boss final. Dans la seconde partie du roman, l’auteur nous permet de découvrir cette multitude de joueurs et de ne pas juste suivre l’élite des joueurs. En tant que joueuse, cela m’a fait très plaisir, parce que je pouvais me retrouver dans ces personnages de joueurs moyens et surtout cela rend le roman plus que réaliste.

Si l’histoire est prenante et addictive, le roman est loin d’être parfait. Les événements s’enchaînent hyper rapidement, le style est très simple et on est quand même dans des personnages pas mal clichés. Cependant, je pense que cela correspond au genre du light novel et cela ne m’a pas du tout empêchée d’apprécier l’histoire et même de l’adorer. J’ai même était plusieurs fois surprises par l’intrigue et dans le bon sens !

Vais-je aimer ce roman ?

La grande force de ce roman c’est l’univers et son contexte. J’ai adoré ce côté MMORPG dans lequel je me suis complètement retrouvée, mais je m’interroge si des personnes qui ne connaissent rien à cet univers pouvaient l’apprécier. Je pense que c’est destiné vraiment à un public qui aime les jeux vidéos, qui peut comprendre toutes les références qui parsèment le roman. La force de ce roman, qui peut être en même temps un défaut, c’est qu’il s’adresse à un public très particulier. Aussi bien au niveau du style, qu’au niveau du récit. Et je pense que là où moi je prends énormément de plaisir, quelqu’un d’autre pourrait juste voir un énième roman de fantasy pas fifou. L’aspect jeu vidéo le rend unique et si vous êtes dans cette culture de MMORPG, vous prendrez un véritable plaisir à lire ce roman !

Une réflexion sur “Sword Art Online, le light novel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s