La littérature s’empare du net

Salut toi, cela fait un moment que je ne t’abook-2899636_1280i pas parlé de l’internet littéraire. C’était pour moi une thématique assez importante et donc maintenant que l’annuaire est en place je n’ai plus trop de raison de faire d’article dessus. D’ailleurs maintenant que l’annuaire est en place il n’a pas bougé ! J’avais espéré que cela intéresse et en vrai… NON. Mais ce n’est pas grave, je me suis vraiment amusée à le faire et cela m’a obligée de sortie de ma zone de confort. Je tiens quand même à parler de l’internet littéraire, je me suis donc demandé comment faire et… je me suis dit pourquoi ne pas te présenter mes super découvertes sur l’internet littéraire ?

Je commence avec la super promotion que la maison d’édition Pocket Jeunesse pour le premier tome de Warcross. Pocket jeunesse n’hésite pas à jouer avec les codes d’internet, cela fait pas mal de temps qu’ils proposent des défis ou même des TAG ! Et cette fois-ci la maison d’édition est allée beaucoup plus loin et propose aux lectrices et lecteurs d’être dans la peau de l’héroïne. Si tu vas sur ce lien messenger : https://www.messenger.com/t/W.HideoTanaka tu as une conversation avec Hideo Tanaka le fondateur de Warcross ! Même si le roman ne te tente pas, je te conseille vraiment de tester. C’est juste génial comme système de promotion ! On peut vraiment choisir différentes réponses, on doit prouver que l’on est digne de la mission qu’il nous propose et décider si l’on connaît l’univers du livre ou non.

Je quitte le domaine de la promotion, pour te parler encore une fois d’Audrey Alwett. J’ai eu un petit coup de cœur intellectuel pour cette autrice, donc je risque de parler très souvent d’elle. Son dernier article explique ce qu’est la différence entre un best-seller et un long-seller. Le premier c’est un livre qui touche un nouveau lectorat, qui va au-delà de son public visé. Un long-seller c’est la même chose, mais en plus cela dure dans le temps. À partir de cette définition, elle explique pourquoi des œuvres qui étaient modernes à leur époque peuvent être jugées comme étant plutôt craignos de nos jours. Et tout autour de ça, elle développe sur la « censure » dans l’art. Qu’on soit d’accord ou non avec ses propos, je pense qu’elle avance des arguments hyper intéressants et surtout qui permettent de réfléchir sur la littérature, le rapport que l’on a avec et l’importance de remettre une œuvre dans son contexte d’écriture. J’en avais parlé avec Agatha Christie où il y a du sexisme ou de la grossophobie, je peux lire le roman et l’acceptait au vu de l’époque de l’écriture, mais ce n’est pas pour autant que cela rend les propos acceptables. Je n’en dis pas plus et file lire son article qui est génial.

Toujours dans le domaine des blogs, What About A Dragon a réuni dans son plumorama 48 interviews d’autrices et d’auteurs français. Bien entendu, cela parle du rapport d’écriture, de la manière d’écrire et autres questions classiques. Les interviews évoquent le contexte difficile dans lequel les autrices et auteurs évoluent aujourd’hui. (Ont-ils eu un jour un contexte facile ?) Je n’ai pas lu toutes les interviews, par contre je te propose de découvrir leur conclusion. Cela permet d’avoir un autre aperçu du monde de la littérature. Les auteurs et autrices que l’on pourrait glamouriser et imaginait qu’ils et elles vivent de leur écriture et bien… c’est très loin d’être le cas. C’est un dossier hyper intéressant et même si l’écriture ne t’intéresse pas, que tu ne comptes pas devenir autrice ou auteur, cela permet de voir d’un autre œil le monde de la littérature.

Enfin je conclus non pas sur une découverte, mais sur de l’autopublicité. J’ai enfin décidé de m’occuper sérieusement de mon compte instagram. Dessus je poste des photos de toutes mes lectures, je fais des minis chroniques vidéos (enfin là j’en ai fait UNE), des photos de mandarines avec des dessins dessus et de mon chat qui est un grimlins. J’ai essayé Twitter c’est clairement pas mon truc. Par contre si t’es pas sur instagram, je partage aussi sur la page Facebook du blog.

Et toi, c’est quoi tes découvertes de l’internet littéraire ?

6 réflexions sur “La littérature s’empare du net

  1. Ada dit :

    Je ne connaissais pas Audrey Alwett et son article était très intéressant ! Merci pour le partage !

    Pour l’annuaire, j’avoue que j’ai oublié de revenir pour compléter… J’essaierai d’y penser !

    En tout cas, bien chouette cette idée d’articles !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s