Portrait fictif : Isabella Bird

Portrait fictif est une série d’articles présentant une fois par mois un personnage féminin de la littérature qui m’a marquée. Je vous y présenterai le personnage dans la saga, quel est mon rapport à ce personnage et enfin pourquoi je pense qu’elle est intéressante à présenter dans cette série d’articles. Pourquoi me concentrer uniquement sur les personnages féminins ? Il existe des personnages masculins tout aussi géniaux, mais souvent quand on cite des personnages, cela va être souvent les personnages masculins qui vont venir à l’esprit. Je veux faire en sorte que l’on pense aussi aux personnages féminins. Enfin, c’est un moyen pour moi de vous faire découvrir autrement mes lectures.

Dans le portrait fictif de ce mois-ci, le personnage n’aurait peut-être pas vraiment sa place dans cette série d’articles. En effet, Isabelle Bird, héroïne éponyme de la série Isabelle Bird, est femme exploratrice du dix-neuvième siècle, qui a réellement existé ! À travers le format du manga, Taiga Sassa raconte le voyage au Japon de cette exploratrice anglaise. Il base son récit sur les lettres qu’Isabelle écrivait à sa sœur.

images

À l’époque où Isabelle voyage au Japon, le pays est en pleine mutation. La ville d’Edo se nomme désormais Tokyo et le Japon commence à s’ouvrir aux étrangers. Enfin en partie, la majorité des étrangers (j’entends par là Européens colonialistes…) se rendent avant tout au Japon soit pour le commerce, soit comme missionnaire religieux. Ils ne sont pas vraiment là pour découvrir le pays. Au contraire, ils sont plutôt le genre à considérer les autochtones comme des sauvages qu’il faut civiliser. Les accès du pays sont donc limités pour les étrangers. Isabelle va avoir un passeport unique qui lui permet de voyager à travers tout le pays, parce qu’elle ne veut ni commercer, ni évangéliser. Elle cherche jusqu’à découvrir à pays et le faire découvrir à son lectorat dans une démarche bienveillante et non jugeante. Elle agit comme une anthropologue. Une phrase résume parfaitement sa démarche. « Aujourd’hui dans ce pays, une civilisation est sur le point de s’éteindre, des manières de pensées, de vivre au quotidien, des cultures sont en passe de disparaître en même temps que s’efface le nom d’Edo. Nul n’est capable d’arrêter la marche du temps, mais il est possible de consigner des souvenirs ! » À travers ses voyages, Isabelle n’est pas juste là pour faire du tourisme, elle va à la rencontre des autochtones, cherchant à les comprendre.

Ce que j’apprécie beaucoup dans ce personnage, c’est qu’elle est réaliste. On ne va pas avoir d’un côté les méchants Européens qui méprisent le peuple japonais et de l’autre les gentils Européens qui acceptent une culture sans sourciller. Isabelle l’explique d’ailleurs bien au cours du récit, elle vient en ce pays avec ses connaissances, son histoire et sa propre culture. C’est donc tout à fait normal qu’elle se retrouve choquée par certains événements du quotidien. Toutefois, si elle est choquée, jamais elle ne juge les personnes. Si quelqu’un doit se remettre en question, c’est elle et uniquement elle. Il lui arrive d’ailleurs de s’excuser pour ses réactions ou bien d’essayer d’y faire face pour faire comme les autochtones.téléchargement

Isabella n’est pas parfaite, elle est humaine. Elle apprend de ses erreurs et n’hésite pas à se remettre en question. Et puis au-delà de ça, Isabella est extrêmement courageuse, une femme de la bonne société au dix-neuvième siècle qui voyage seule ce n’est pas vraiment courant. Pour vous donner un repère temporel, dix ans avant le voyage au Japon d’Isabella, Victor Hugo sortait Les Misérables. J’aurais été très curieuse de découvrir le premier voyage de cette exploratrice, malheureusement tous les livres qu’elle a écrits sont en anglais. Seul deux de ses romans ont été traduits en français. Je me demande aussi si ce n’est pas elle qui a inspiré pour le personnage d’Isabella Trent de la saga Mémoire de Lady Trent.

Il est important que la littérature propose aux enfants et même aux adultes des modèles. C’est d’autant plus intéressant quand ces personnages sont inspirés de personnes réelles. Avec un personnage fictif, on peut se dire : ouais, c’est facile, c’est de la fiction. Cependant, avec Isabella, on ne peut pas prendre l’excuse de la fiction. Elle a réellement existé. Je ne dis pas qu’en tant que lectrice elle m’inspire suffisamment pour qu’à mon tour je parte en voyage dans un pays inconnu sans aucune connaissance qu’une vielle carte avec peu d’indications. Toutefois, sa force, son courage, sa gentillesse et sa manière de voir le monde, tout cela a réellement existé. Même si les personnages de fictions peuvent être des sources d’inspiration, je dois reconnaître que les modèles qui me marquent le plus et m’inspirent sont ceux qui ont existé.

Les femmes dans l’Histoire ont tendance à être oubliées, heureusement de plus en plus d’initiatives les mettent en avant que ce soit Pénélope Bagieu avec sa série BD Les culottées ou même Aude GG avec Virago sa chaîne YouTube. Je suis vraiment contente que le genre du manga s’empare de ce mouvement de la mise en avant des femmes. C’est un genre qui peut parler à un public qui ne sera pas forcément attiré par les deux initiatives que je viens de citer plus tôt. En effet, ces initiatives sont vraiment ancrées dans le mouvement du féminisme et je sais que pour beaucoup de personnes ce mot est encore — malheureusement — un gros mot. Isabella Bird peut être considérée comme un manga féministe selon moi, tout en attirant ceux qui considèrent ce mouvement comme le mal incarné. (Pourtant il est très cool, on a des cookies et plein de bonnes idées!) D’ailleurs, la collection dans laquelle est édité ce manga est la collection Kizuna. Une collection qui se veut intergénérationnelle et où l’on ne veut pas genrer le manga en disant c’est pour les filles, c’est pour les garçons. C’est une formidable initiative que je salue chaleureusement. Surtout que deux titres sur les trois actuels sont centrés sur une héroïne forte et qui sont loin d’être clichées.

4 réflexions sur “Portrait fictif : Isabella Bird

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s