L’amie prodigieuse

5180-VFvARL._SX210_Cette chronique ne va pas concerner un roman, mais quatre ! Cela fait très longtemps que je voulais chroniquer l’amie prodigieuse, mais j’ai attendu de lire le dernier tome pour le faire. Certaines sagas ont des tomes bien distincts. Par exemple dans la saga Harry Potter, les héros ont à chaque tome une aventure bien définie. L’amie prodigieuse ce n’est qu’une seule longue intrigue qui dure pendant quatre tomes. Ces quatre tomes pourraient d’ailleurs former un seul livre sans souci.

Elena Ferrante nous emmène dans un merveilleux voyage littéraire, au cours duquel il y a de l’amour, de la trahison, de la politique, du féminisme et surtout une merveilleuse histoire d’amitié qui a duré toute une vie. Loin des yeux, loin du cœur n’est pas un proverbe qui peut s’appliquer à Elena et Lila, deux petites filles vivant dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années 50. Le roman s’ouvre sur Elena qui apprend que son amie de toujours, Lila, a brusquement disparu. Elle qui a quitté son quartier que brièvement, et encore c’était parce qu’elle n’avait pas le choix, décide un beau jour de partir sans laisser rien derrière elle. Cependant Elena est loin d’être inquiète, elle décide au contraire de faire remonter les souvenirs en racontant l’histoire de sa vie, de Lila et surtout de leur amitié. Et c’est une amitié terrible ! Elles s’adorent, elles s’entraident, elles se trahissent, se détestent, s’adorent, s’éloignent et se rapprochent. Durant toute leur vie, chacune vivra dans l’ombre de l’autre. Si au début du roman, Lila nous apparaît comme étant l’amie prodigieuse, on découvre rapidement au fil des pages que pour Lila, c’est Elena l’amie prodigieuse.

Résumer ce roman à l’histoire d’une amitié serait réducteur. L’amitié des deux héroïnes est omniprésente à chacune des pages. Elle prend d’ailleurs bien des formes et on est loin de cette image d’Épinal de l’amitié que l’on retrouve souvent dans les romans. Ce qui est le plus frappant dans ce roman c’est que chaque personnage a le droit à son histoire et à sa propre intrigue. Comme on apprend qu’une telle est morte, qu’un tel est envoyé en prison. On ne peut s’empêcher de réagir, parce qu’on les a vus quand ils n’étaient que des gosses qui participaient à la guerre des pierres. L’autrice raconte aussi la mutation d’une société, l’apparition des voitures, de l’autorisation de divorcer, des mères célibataires et des femmes qui tiennent à faire valoir leur droit. Elle dénonce aussi comment la nouvelle génération peut regarder d’un œil critique des idées qui dans une autre époque était novatrice et avaient obligé à la société à changer. Et puis il y a des histoires beaucoup plus personnelles, on suit des enfants qui grandissent, deviennent adolescents, se marient, deviennent parents, puis grands-parents à leur tour. Il y a quelque chose qui m’a frappée dans le roman. Dans les journaux qu’Elena lit, elle voit les journalistes parlaient de terroristes, de mafieux, etc. Mais pour elle, tous ces noms sont avant tout des gosses qui étaient ses amis, des gamins qui l’impressionnaient et voulaient faire les fiers. Il y a leur image publique et l’image privée.

L’amie prodigieuse c’est une histoire d’amitié, mais il serait réducteur de résumer la saga à ça. C’est une saga qui se rapproche des grandes sagas littéraires qui racontent l’histoire de familles sur plusieurs générations. Si elles sont si fantastiques et qu’on les aime tant, c’est parce qu’il y a une vérité. On a parfois le sentiment que ce n’est pas juste de la fiction, mais que c’est la réalité que l’auteur ou l’autrice est en train de nous conter la véritable histoire d’une véritable famille.

Vais-je aimer ce roman ?

C’est un roman qui peut plaire et qui plaît même à un large lectorat. Néanmoins, il y a deux éléments qui me feraient déconseiller ce roman : sa taille et les violences qui sont présentes. Personnellement, lire des gros pavés ne me dérange pas. J’ai lu en deux semaines les trois tomes. Par contre si tu n’as pas un temps de lecture aussi important que moi, que tu aimes changer régulièrement de livres, etc. peut-être que tu vas avoir quelques difficultés avec cette saga. Il m’est déjà arrivé une fois de vouloir terminer un livre parce que j’en avais juste marre de ne pas le terminer. J’adorais l’histoire et tout, mais je voulais juste arriver à la fin. Le second point important c’est que la saga est très violente. Il y a du viol, des meurtres, des violences envers les enfants, etc. Le roman ne s’arrête pas dessus, il n’y a pas de description de viol, de meurtre, etc., mais c’est présent. Si ces deux points ne te font pas peur, je te conseille grandement de donner sa chance à cette merveilleuse saga !

16 réflexions sur “L’amie prodigieuse

  1. Ada dit :

    Je ne sais même pas si je lirai un jour cette saga tellement j’en entends parler ! J’avoue que j’ai un trop-plein, là. (mais ce n’est pas ta faute)

    En tout cas, je garde ta chronique en tête quand même, malgré la lassitude de voir ce livre partout, une petite curiosité est là !

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Connaissant tes lectures, je pense qu’il pourrait te plaire ! Mais oui, on arrête pas d’en parler partout, du coup cela peut couper toute envie de lecture. C’est ce qui m’est arrivé pour la passe-miroirs. Surtout que cette saga, tout le monde en parle en plus grand bien, alors qu’il faut l’aborder je pense avec une certaine innocence et sans avoir trop d’attente. (Du coup ma chronique aide absolument pas à le lire ainsi :D)

      Aimé par 1 personne

      • Ada dit :

        Je suis tout à fait d’accord ! Concernant La Passe-miroir, je n’étais pas aveugle à son succès, mais je restais un peu en retrait. Comme tu l’as dit, il ne faut pas avoir d’attentes trop élevées, et avec cette saga, je n’ai pas eu de problème. Si tu comptes la lire, attends peut-être un peu. (je trouve que ça se calme un peu, en attendant la sortie du dernier tome)

        Aimé par 1 personne

        • Babitty Lapina dit :

          J’ai lu la Passe-miroir et si le livre est… sympa, cela reste juste sympa. L’intrigue met beaucoup de temps à se mettre en place et c’est comme ça dans chaque tome je trouve. L’univers a beaucoup de qualités, mais on le présente comme étant tellement génial que l’attente ne peut correspondre à la réalité dans mon cas…

          Aimé par 1 personne

            • Babitty Lapina dit :

              Étrangement, on pourrait faire le même reproche à l’amie prodigieuse. Sauf que dans cette saga, je me suis retrouvée en plein dans l’intrigue sans comprendre comment j’avais bien pu y basculer. J’y étais, tout s’est fait naturellement. Dans la Passe-miroirs, l’intrigue met du temps à se mettre en route, elle donne l’impression d’avoir de faux démarrage. Genre: OK CA COMMENCE. Ah bha non. MAINTENANT. Toujours pas…. C’EST BON. Ok sympa, mais c’est la fin…

              Aimé par 1 personne

  2. Justine dit :

    Ça fais un moment que je l’ai mis dans ma PAL. ça me donne encore plus envie de le lire mais aussi d’attendre d’avoir le tome 4 (je déteste commencé une saga et ne pas avoir la fin ^^ ).
    Par contre je rejoins le commentaires précédents le fait d’en entendre beaucoup parler en bien me refroidi… J’ai peur d’en attendre trop et du coup d’être déçue.

    Aimé par 1 personne

  3. Coraline Joy dit :

    Moi aussi j’en entends beaucoup parler, mais comme j’ai jusqu’à présent évité toutes les chroniques qui ont croisé ma route, je ne suis pas lassée du tout. Au contraire, ça m’intrigue.
    Du coup, tu me donnes très envie de lire cette saga dans laquelle je n’osais pas me lancer et qui me décourageait un peu vu sa longueur (j’ai fait une période saga, mais maintenant, j’ai tendance à me lasser…)
    Donc merci ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. tsllangues dit :

    Comme il s’agit de 4 tomes, est-ce qu’on peut se laisser tenter par le premier « pour voir » (parce que, comme les autres, à force d’en entendre parler j’ai l’impression de l’avoir déjà lu. Mais les éloges unanimes me font dire que je passe peut-être à côté du livre du siècle)? si je m’arrête à la fin du tome 1 j’aurai une impression de « pas fini » qui m’obligera à me procurer les autres tomes ou alors il se conclut de manière autonome malgré tout?

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Cela fait longtemps que j’ai lu le premier tome pour me rappeler de la fin, mais a priori c’est un tome complet. Tu as envie de connaître la suite, mais en même temps cela reste plus ou moins fermé. Après, je pense que pour toi cela devrait le faire, parce que contrairement à moi tu ne ressens pas nécessairement le besoin d’avoir réponse à toutes les questions soulevées x)

      Aimé par 1 personne

  5. 🍉LePuydesLivres🍉 (@puydeslivres) dit :

    J’ai tenté d’écouter le premier tome en livre audio et bien que je sache que ce support de lecture entache mon plaisir de lire, je n’ai pas réussi à progresser beaucoup dans cette écoute. J’ai trouvé l’histoire longue avec ses deux jeunes filles qui s’apprécient et se déchirent. Ça m’a lassé, j’ai abandonné. Et malheureusement, je n’ai pas envie de reprendre cette saga qui apparemment serait encore meilleure avec le temps.

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Je pense que c’est le livre, soit ça passe, soit ça casse. On accroche, on surkiff, on adore plus que tout ou bien on passe totalement à côté et on se demande ce que les gens peuvent bien trouver à cette saga. Et je pense que la popularité du livre devient un peu son défaut, car quand je l’ai lu, je n’avais aucune attente et je me suis laissée happée par surprise.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s