Lire du théâtre

Depuis que je traîne sur la blogosphère et que je m’intéresse à booktube, je vois surtout des romans. Il y a parfois quelques BD, comics, très peu de mangas, mais probablement est-ce dû à ceux que je suis en particulier. Même si j’essaie par mes différentes recherches d’aller au-delà et de varier les types de lecteurs et de lectrices pour découvrir toujours de nouveaux horizons. Une chose est sûre je ne croise jamais de poésie et très peu de théâtre. Quand je dis très peu, c’est juste une ou deux fois et généralement ce sont des lectrices qui en lisent beaucoup et s’y intéressent vraiment.

theatre_interieur2_site-300x199

Je vais être honnête avec toi, moi-même je lis très rarement du théâtre. J’ai dû aller deux fois au théâtre à tout casser et c’était avec l’école. Jamais de manière personnelle. Aller au théâtre est une énorme source de stresse pour moi, parce que j’ai peur d’éternuer (et quand j’éternue c’est toujours par trois fois), de faire du bruit ou tout simplement une horrible envie d’aller aux toilettes et de déranger les acteurs.

Pour moi, la meilleure expérience de théâtre c’est donc la lecture parce qu’au moins je ne suis pas angoissée à l’idée de déranger les acteurs. Pour certaines personnes, la seule expérience valable d’une pièce de théâtre c’est quand on la voit jouée. Néanmoins, je trouve que la lecture d’une pièce de théâtre permet d’appréhender le texte tout autrement et de vivre une expérience tout aussi sympa. Je suis tout à fait d’accord que le jeu d’acteur apporte énormément au texte. Sur scène, l’œuvre devient réalité. On se retrouve dans une ambiance et on est amené à partager des émotions avec le public, ce qui peut être plaisant, mais aussi mettre mal à l’aise. Chez Molière il y a un comique burlesque qui passe par la violence. Le spectateur rit quand il voit un personnage se faire frapper. Dans l’acte II, Don Juan manque de se noyer, mais est sauvé par Pierrot. Pour remercier le paysan, Don Juan décide de séduire la fiancée de ce dernier. Sauf que Pierrot n’est pas très content, bouscule Don Juan, Don Juan le bouscule à son tour et ensuite se met à le frapper. Dit comme ça cela n’a rien de drôle. Pourtant c’est une scène très comique de Don Juan qui fait rire aux éclats les spectateurs. Quand je la lis, je ne la trouve absolument pas drôle, je le trouve même très triste et révoltant. Par contre, au collège quand tout le monde riait — même la prof — je me suis retrouvée à faire de même, non pas pour imiter, mais le rire de la classe, à entraîner un rire et une attitude chez moi qui m’a déplu.

Quand on voit une pièce de théâtre, on peut la vivre, on peut l’apprécier. Quand on la lit, on peut avoir le recul nécessaire et on peut avoir la capacité de se détacher du plaisir de la lecture pour avoir une réflexion sur le texte et les enjeux.

Lire doit être un plaisir avant tout, mais il serait dommage de limiter la lecture à un simple passe-temps. Sans à tomber dans les commentaires de textes ou les analyses universitaires, la lecture peut nous permettre d’avoir une réflexion sur notre société et sur nous-mêmes. Pour revenir à mon exemple de la pièce de Dom Juan, quand on voit la scène, on est amené à rire. On sait que c’est pour de faux, c’est exagéré et cela rappelle le spectacle de Guignole. Quand on lit cette scène, l’aspect comique est présent avec par exemple la baffe qui manque sa cible et touche le serviteur au lieu de Pierrot, mais on peut aussi ressentir tout le côté tragique de la scène. Don Juan incarne cette noblesse qui a un mépris total pour les paysans. Charlotte apparaît comme une femme infidèle et stupide en croyant qu’elle va épouser Don Juan, un type qu’elle connaît depuis cinq minutes et le dit même à son fiancé ! Charlotte n’est pas stupide, c’est une paysanne qui voit là le moyen de s’extraire de sa condition ou au mieux améliorer un peu son quotidien. Et puis il faut la comprendre, son fiancé préfère la voir morte qu’au bras d’un autre. Je la comprends parfaitement qu’elle veuille quelqu’un de mieux. La lecture permet d’avoir du recul et de voir différemment la pièce.

Et puis bien entendu il y a la beauté des mots. Entendre un texte être déclamé c’est une chose, mais les lire, les entre résonner pour nous et rien que pour nous, pouvoir faire des pauses et revenir. La lecture a quelque chose de très personnel et pouvoir lire une pièce de théâtre rend l’expérience tout autre en dehors de l’analyse. Il y a notre imagination qui rentre en jeux. Lire du théâtre n’amoindrit pas l’expérience. Oui le théâtre est fait pour être joué, mais il est aussi fait pour être lu !

Je vous encourage grandement donc à lire du théâtre et à vous lancer dans ce genre littéraire qui est tout à fait passionnant et fascinant !

Est-ce que vous aimez le théâtre ? Si c’est le cas, quelle pièce fait vibrer votre cœur ? Pour moi c’est Fin de partie de Beckett que j’aime tout particulièrement.

18 réflexions sur “Lire du théâtre

  1. Rambalh dit :

    Au lycée, j’ai eu ma grande période Sophocle : j’adorais les tragédies grecques. J’appréciais moins les pièces de Racine (enfin, les tragédies sous sa plume).
    Je lis beaucoup moins de théâtre qu’avant mais je compte bien m’y remettre !

    Aimé par 1 personne

  2. Kathy dit :

    Je suis comme toi, je préfère lire le théâtre que le voir jouer. J’ai aimé aller au théâtre avec l’école mais c’est vrai que parfois je me sens un peu prisonnière de la façon dont le texte est joué (ou surjoué) et un texte qui me plaît ou m’aurait plu à la base peut moins me plaire. :/ En tout cas pour répondre à la question posée en fin d’article, ma pièce préférée c’est L’importance d’être constant d’Oscar Wilde, je crois que je ne m’en lasserai jamais. Je ne l’ai jamais vu jouer justement mais le texte me suffit c’est un de mes livres préférés tous genres littéraires confondus. Pour moi c’est une concentration de tout ce qui est génial chez Oscar Wilde : la satire sociale, la réflexion sur le langage, l’humour sarcastique mais qui ne se trompe pas de cible et tape sur les puissants. Bref, je crois que je l’aime d’amour ce texte. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ada dit :

    Ton article est très bien ! Tu as raison, on ne lit pas assez de théâtre en général, et pourtant j’ai bien aimé le peu de pièces de théâtre que j’ai lu, mais ce n’est pas un réflexe de me diriger vers elles, je l’avoue !

    Aimé par 1 personne

  4. Ewylyn dit :

    J’adore ton article. J’avoue que j’aimerais bien suivre des personnes qui parlent un peu plus de théâtre ou des albums jeunesse. Pour ces derniers, faudrait aussi que je publie ce que j’ai dans mes dossiers 😉 Mais je partage ton point de vue, Dom Juan et Molière en général, j’apprécie sans plus.
    En revanche, j’adore Racine, ses pièces sont vraiment tragiques, mais sa plume exerce une sorte de fascination me concernant. Puis, ma pièce préférée, Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand. Je garde aussi un excellent souvenir d’Oedipe Roi de Sophocle, c’est une pièce de l’antiquité qui se lit super facilement, j’en étais super étonnée. J’ai quelques chroniques de pièces dans mes dossiers, je pense que ce serait pas mal de les sortir 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Mercii ♥ Je suis contente que cet article t’ai plu ! Je vais essayer aussi de mon côté de publier des chroniques sur des pièces de théâtre 😀 Il y a quelques blogs sur les albums jeunesses, je peux essayer de les retrouver si ça t’intéresse 😀 Et j’adore Cyrano de Bergerac aussi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s