Orange

34461575Date de publication : 6 juin 2017
Autrice : Yui Tokiumi
Genre : Romance, jeunesse
Edition : So Shojo
Formats : Poche
Nombre de pages : Entre 220 et 250 pages par tome

Certaines séries littéraires devraient avoir un avertissement sur la couverture : attention, pensez à prendre des mouchoirs. (Et le pluriel est plus que nécessaire là…) Reprenant la célèbre série manga Orange d’Ichigo Takano, cette trilogie nous propose une version roman d’une magnifique histoire d’amitié. Si j’ai découvert la série à travers les mangas, c’est avec les romans que j’ai terminé l’histoire. Si t’es comme moi, que tu as un manque de place, de finance et ni ami.e, ni structure qui peut te prêter les mangas, les romans sont une super alternative ! Cette chronique va faire plein de mini-spoilers au roman, mais c’est nécessaire pour te montrer à quel point il est fantastique.

Tout commence par l’arrivée d’une lettre. Comme tu t’en doutes ce n’est pas n’importe quelle lettre, mais non ce n’est pas la lettre venant de Poudlard. Naho reçoit une lettre venant de la femme qu’elle sera dix ans plus tard. Rongée par les remords, elle va essayer d’aider celle qu’elle était autrefois à ne pas reproduire les mêmes erreurs et à changer son destin. La lettre ne va pas se contenter de raconter de ce qui va se passer, elle va aussi donner des directives pour arranger les choses. Bien entendu, au début Naho va avoir du mal à y croire, mais le temps va lui prouver que tout ce qui est dit dans cette lettre est vrai. Le même jour, arrive dans sa classe un nouvel élève, Kakeru. Naho est loin d’être indifférente à ce dernier et va rapidement découvrir que l’objectif de la lettre est de sauver la vie de Kakeru et de l’empêcher de mourir.

Orange peut paraître comme étant une banale histoire d’amour au début. Cependant, l’aspect romantique de l’histoire devient très rapidement secondaire pour laisser place à une superbe histoire d’amitié. Si le style est relativement léger, dans le genre de la light novel, avec des phrases courtes, un style pas vraiment recherché. J’ai rapidement mis de côté, car je me suis retrouvée happée par l’histoire. Je la connaissais dans les grandes lignes pour avoir lu les mangas, néanmoins la light novel a su capter mon attention et j’avais besoin de savoir la suite et je n’ai pas pu m’empêcher d’enchaîner les mangas. Derrière une soi-disant légèreté, la série traite avec beaucoup de justesse de thèmes assez sombres comme la dépression, le suicide, la culpabilité ou bien la force d’une amitié. Je parle d’une soi-disant légèreté, car les personnages restent des adolescents et un regard extérieur pourrait voir en eux qu’une bande d’amis qui profitent pleinement de leur vie de lycéens. On a même le droit au coup classique du triangle amoureux que l’on voit venir à des kilomètres dès les premières pages. Néanmoins, ce triangle-là a un aspect un peu plus original que ce l’on trouve d’habitude en littérature, mais je ne t’en dis pas plus.

Vais-je aimer ce roman ?

Cette série ravira à coup sûr les fans du manga. D’autant plus que l’on retrouve au fil des pages des extraits des mangas. Si tu découvres totalement, tu peux complètement suivre l’histoire à travers les light novels. Je conseillerai cette trilogie plutôt à des adeptes du genre ou bien si tu aimes bien l’histoire qui sont en apparence légère, ne se prenant pas trop la tête et en fait… pas du tout ! C’est le genre de roman qu’on lit quand on a envie d’avoir une histoire légère et une boîte de mouchoirs à portée de main. Je pense que ce roman touchera plus un public appréciant la young adult. La série comporte les défauts et les qualités de ce genre littéraire. Si c’est ton genre, je te conseille vraiment de la lire !

2 réflexions sur “Orange

  1. vagueculturelle dit :

    La série en manga m’a entièrement convaincue ! J’ai été très touchée par cette bande d’amis. Je me suis retrouvée dans le personnage de Naho, qui n’ose pas dire ses sentiments. C’est le premier manga que j’ai lu et j’en suis contente car ça m’a encouragée à en lire d’autres !

    Je ne sais pas si je lirais la version roman. Les dessins du manga m’ont beaucoup plu et ont joué, je pense, dans mon ressenti.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s