Le déménagement d’une lectrice #4

Il y a des périodes où la vie est beaucoup trop calme. Tu vois la scène où Asterix et Obelix sont sur le Nil dans Mission Cléopâtre ? Ils s’ennuient tellement qu’Obelix joue les moteurs humains et faire avance le bateau à toute allure. Bha là ma vie c’est quand Obelix tire les bateaux. Parce que déménager ce n’est pas suffisant, je me retrouve à devoir préparer une formation sur un logiciel qui est vu d’un mauvais œil par des collègues qui sont trois fois plus âgés que moi et avait commencé de travailler alors que je n’étais même pas née. Pour te dire que j’ai pas intérêt de me foirer durant la formation que je vais donner et surtout me retenir de leur dire de fermer leur gueule quand je parle. (Quand je suis nerveuse, je peux être quelque peu agressive.) (Nan en vrai je suis très gentille, mais je peux balancer la petite phrase qui fait très mal et qui vexe énormément.) Bien entendu, c’est le moment où les agents de contrôles dont je gère le secrétariat me donnent cinquante millions de tâches. Déjà il y a le boulot, c’est pas la méga joie comme tu peux le voir. Et puis il y a le déménagement où j’apprends le jour même que l’on ne va pas me livrer les meubles. Et encore. C’est parce que j’ai appelé m’inquiétant de la non-venue du livreur.

Bien entendu, je suis tombée sur une incompétente qui me propose une date de livraison un mois plus tard et forcément QUE le lundi. Genre les autres jours pas possible. Et quand je lui demande pourquoi on ne m’a pas avertie que la livraison était annulée, elle me répond : on a pas eu le temps. Pardon ? Je paye plus de 300 € de frais de livraison et tu oses me dire que l’on a pas le temps de me prévenir. J’avais envie de hurler. Heureusement, la reine mère a eu la bonne idée d’aller me plaindre au magasin. C’est ce que j’ai fait et je suis tombée sur une vendeuse hyper compétente cette fois-ci qui a réussi à faire en sorte de diviser ma livraison en deux pour que l’essentiel soit livré la semaine prochaine et deux meubles secondaires la suivante, le tout un samedi. Et au passage elle m’a remboursé 100 € en me modifiant les modalités de montage. Ascenseur émotionnel en quelques heures. Un mal pour un bien, ma livraison a une semaine de retard, mais j’ai pu trouver dans le magasin d’à côté lampes de cinéma et tapis gigantesque à des prix raisonnables. Donc je suis pas mécontente.

Par contre la blogueuse que je suis est un peu dépitée. Dans les dessous du blog j’expliquais que j’avais une sacrée avance dans mes articles et bien je peux te dire qu’en ce moment cette réserve j’en ai bien besoin. Entre le boulot, les grèves qui me bouffent ma journée et le déménagement j’ai à peine le temps de lire et la motivation d’écrire. J’ai failli ne pas poster les dessous du blog, parce que j’étais crevée, j’en avais pas envie, j’étais en mode « rien à foutre » et j’ai dû me donner un méga coup de pied pour corriger, mettre en page et poster cet article.

J’aimerais mettre le blog en mode pause, juste dire, ok durant cette période je ne fais rien. Cependant, il y a de plus en plus d’abonnés, de personnes qui commentent, j’ai l’impression qu’une sorte de communauté commence à se créer. C’est hyper fragile et… c’est pas le moment de mettre le blog en pause. Je pourrais le faire, mais je suis déterminée à continuer même si rien que lire me demande un effort en ce moment. C’est peut-être une attitude qui n’est pas forcément compréhensible, souvent le blog est un moment de détente, un loisir. Je traite le mien d’une manière presque professionnelle. J’ai beaucoup d’ambition pour ce blog, je veux que ce soit une source d’informations littéraires et qu’il soit plus que juste un passe-temps.

Je commence à ressentir les effets du déménagement aussi bien physiquement, que moralement. C’est aussi une période qui me permet de voir l’importance que j’accorde au blog. Je n’en suis pas mécontente, car j’ai de l’ambition pour lui et ce n’est pas une ambition à la légère. Et si tu veux voir la tête de l’appartement pour le moment (et moi en train de souffler sur mon thé, car le thé est toujours trop chaud), tu peux aller sur l’insta de la reine mère. Le prochain et dernier article sur le déménagement d’une lectrice devrait être sur mon installation !

6 réflexions sur “Le déménagement d’une lectrice #4

  1. Ada dit :

    Par rapport au blog, tu peux tenter de couper la poire en deux. Ralentis juste ton rythme de publication au lieu de l’arrêter tout net, vu que ça a l’air de t’embêter. Et oui, tu as beaucoup d’ambition : même moi qui me prend souvent la tête, je ne suis pas à ton niveau ! x)

    Et bon courage pour ton déménagement, ça n’a pas l’air d’être simple.

    Aimé par 1 personne

  2. Babitty Lapina dit :

    En fait le plan de ralentir le rythme de publication c’est genre quand je n’aurais plus d’autres choix x) Du coup c’est pas une période hyper drôle en ce moment, mais j’arrive encore à gérer.

    J’ai tendance à me prendre la tête facilement et prendre tout un peu trop à cœur quand j’ai des objectifs x)

    J'aime

  3. Ewylyn dit :

    Pour avoir fait presque dix déménagements dans ma vie, je te comprends. Je n’ai pas les souvenirs des premiers, j’étais trop petite, mais les suivants c’est toujours épuisant, éprouvant. Ca finit par passer, mais c’est vrai que sur le moment on le vit mal, bon courage 🙂
    Pour le blog, ne t’en fais, fais comme tu le veux, toutefois ne te rends pas malade non plus 😀

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Je commence à arriver au bout et c’est pas plus mal ! Je pense que je vais être mise à KO une fois que tout sera terminée xD

      Je fais attention que cela devient un poids, mais j’avoue que cela me fend le cœur de le voir pâtir de mon état actuel… Mais bon ça reviendra o/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s