Entre troll et ogre

64949Date de publication : 05 avril 2018
Autrice : Marie-Catherine Daniel
Genre : Fantasy
Edition : ActuSF
Formats : Broché
Nombre de pages : 304 pages

Est-ce que j’aurais lu ce roman s’il n’avait pas été publié dans la collection Bad Wolf chez ActuSF ? Probablement que non. Entre troll et ogre est un roman auquel je serais totalement passée à côté. J’aurais lu le résumé et je l’aurais ajouté aux milliards de livres que je dévorerai peut-être un jour. Le truc c’est que j’ai une confiance totale dans les livres de cette collection. Chacun des livres qui y paraissent est un petit bijou. Je n’ai donc pas attendu bien longtemps avant de me le procurer. Par contre j’ai attendu beaucoup trop longtemps avant de pouvoir le lire. Ce fourbe s’était glissé dans les livres que j’avais emmenées à mon appartement avant mon déménagement. Je peux t’assurer que j’étais bien contente quand j’ai enfin pu remettre la main dessus et pouvoir le lire. J’ai même failli le racheter une seconde fois, car j’avais oublié que je l’avais acheté et je me demandais comment j’avais fait pour n’avoir toujours pas mis la main dessus.

Marie-Catherine Daniel nous embarque dans monde post-apocalypse où les humains n’existent plus. Lors de l’adolescence, nommée la Grande Poussée, les enfants deviennent sois des trolls des êtres créatifs, mais hyper égoïstes qui provoqueraient la fin du monde en deux secondes si on les laissait faire, sois ils deviennent des ogres. Ce qui n’est guère mieux, car eux se sont des êtres dénués de toutes émotions, qui ne vivent que pour l’ordre, le devoir et la raison. Ils bouffent tous ceux qui ne sont pas « utiles » à la société. Notre héros n’est autre qu’Arsouille, un vieux troll à la retraite, désabusé et qui souffre d’arthrite. Il ne s’inquiète pas de grand-chose sauf de la guerre, des ogres (un moment de faiblesse et le voilà inutile pour ces derniers) et son petit-fils qui doit rentrer au collège. Jusqu’à qu’un soir, il reçoit une lettre de son frère jumeau, qui était devenu un ogre et qu’il n’a donc pas vu depuis cinquante ans. Un ogre, ça écrit des lettres pour l’administration, pas pour faire dans les sentiments. Arsouille, troll illettré et qui ne sait même pas déchiffré une carte, n’a pas d’autres choix que d’aller sur le front pour découvrir la réalité.

Et dans ce roman, la guerre n’est pas uniquement là où on le pense.

Ce qui m’a charmée dans ce roman c’est tout d’abord l’âge du personnage. Il est rare d’avoir pour héros une personne âgée. Souvent ces personnages ont un rôle de mentor ou bien sont secondaires. La seule fois où j’ai lu un roman avec un personnage âgé c’est L’élégance du hérisson. En fantasy, il y a bien Fitz dans le dernier cycle de l’Assassin Royal, mais étant donné qu’on suit ce personnage depuis sa naissance c’est encore différent. Le second point qui m’a charmée, c’est que l’autrice arrive à me faire rire, pleurer, m’inquiéter pour des personnages dont je ne connais même pas le nom. À travers les pages, je passais par une multitude de sentiments et une difficulté à m’arracher du livre. Il est terriblement bien écrit, traite de nombreux sujets comme la guerre, l’école, le racisme, la vieillesse et de tas d’autres sujets. Le tout est très bien construit et rythmé. En un seul tome, elle arrive à nous faire voyager dans le pays et dans la société. Il y a un aspect terriblement réaliste dans ce qu’elle écrit, quand je l’ai lu, j’y croyais, je me disais : ok cela ne peut pas être autrement. L’autre grande force de ce roman, ce sont les personnages. Ils sont très nombreux et moi qui très facilement perdue entre qui et qui, là je n’ai pas eu le moindre souci. Ils ont chacun leur particularité, leur histoire, leur caractère. Même ceux que j’ai rencontrés que le temps d’un chapitre ou deux sont suffisamment marquant pour que je me souvienne d’eux. Tout comme l’univers, ils sont réalistes, avec leur qualité et leur défaut. L’autrice ne cherche pas à ce qu’on les apprécie, mais on s’y attache. On n’a pas le choix de s’y attacher.

Vais-je aimer ce roman ?

Si ce tu apprécies dans la fantasy c’est de découvrir un univers ce roman est fait pour toi. Si c’est la magie que tu cherches, là tu risques d’être déçu. S’il y a des créatures issues tout droit des contes et légendes avec les trolls et les ogres, la magie n’est pas présente. On est plus dans une société post-apocalypse. Mis à part l’absence de magie, il y a toutes les autres caractéristiques d’une bonne aventure de fantasy. Si la fantasy ce n’est pas trop truc à cause de la magie, ce roman pourrait très probablement te plaire et si tu n’as jamais lu ce genre tu peux foncer les yeux fermés. C’est un très bon roman de la littérature de l’imaginaire qui pousse son lectorat à réfléchir tout en se divertissant.

6 réflexions sur “Entre troll et ogre

  1. Ewylyn dit :

    Il a l’air intéressant, je ne connaissais pas du tout, mais tu m’intrigues énormément avec cette chronique ^^ L’originalité du personnage, les choix de l’autrice, je pense que ce roman est original et atypique. Merci pour cette découverte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s