Museum – Killing in the rain

Date de publication : 12 avril 2017
Mangaka : Ryôsuke Tomoe
Genre : Horreur, thriller
Edition : Pika Seinen
Formats : Manga
Nombre de tomes : 3 (série terminée)

Pour moi le mois d’octobre c’est HALOWEEN. J’ai donc envie de te proposer toutes les semaines un article autour de la thématique de l’horreur, de la terreur et d’Haloween. Quoi de mieux de commencer en te proposant une série de manga qui ravira les adeptes du genre horrifique ? Série en trois tomes, elle a l’avantage d’être courte, totalement publiée et réussi le pari de proposer une histoire remplit de rebondissement, de « oh putin le tueur, la tueuse, n’a pas osé faire ça, si ? NOOOOOOOOON. » et pas mal de « beuuuurk noooon ». Une série à ne pas mettre entre toutes les mains, mais c’est le cas de la plupart des bonnes œuvres du genre horrifique. Si tu es sensible ne va pas plus loin dans la chronique, car le mangaka nous plonge dès les premières pages dans l’horreur.

En digne thriller policier, la série s’ouvre sur une scène de crime, mais n’importe laquelle. Une femme a été retrouvée morte, dévorée vivante par des chiens. Seul indice, un papier avec une phrase : la sanction de la pâté pour chien. Premier meurtre d’une longue série, d’un tueur en série qui aime la mise en scène et qui sait se montrer fort discret. Sur sa piste le lieutenant Sawamura, un policier qui est du genre à avoir une cigarette au coin de la bouche et une femme qui vient de quitter le domicile familial avec leur fils, car il fait passer son boulot avant sa famille.

Cette série a été un vrai coup de cœur, même si elle ne révolutionne pas le genre. Elle va mettre en place beaucoup de thématiques que l’on retrouve régulièrement. Les personnages correspondent tous à leur rôle, jusque dans leur mort. Car oui, beaucoup de personnages meurent dans cette série et jusqu’au bout je me suis demandée qui est-ce qui est allé rester en vie et qui allé mourir. Néanmoins, ce n’est pas un défaut de la série, car l’auteur a su vraiment exploiter parfaitement le genre. Il n’y a pas un seul faux pas dans le scénario. Ce que j’ai apprécié c’est qu’il va pousser à nous mettre dans le genre du thriller policier jusque dans le dessin. A travers l’expression des personnages, le cadrage, etc. il réussi à faire passer de nombreuses émotions, de nombreux non dits, les dessins ont la même importance que le texte. Parfois dans les mangas, le scénario ou le dessins prennent le dessus sur l’autre. Là non, tout est parfaitement chronométré. Le silence dit autant que les paroles. Néanmoins, ce qui a fait de ce manga un coup de cœur, c’est le tueur, la tueuse. C’est un vrai méchant, une vraie méchante. Je n’en dis pas plus, mais c’est le genre de tueur, tueuse que j’apprécie tout particulièrement.

Vais-je aimer ce manga ?

Si les dessins n’en montrent pas beaucoup, on est pas dans un dessin très trash, le scénario sait exploiter notre imagination et nous pousse à imaginer le pire. Surtout qu’on a un bon rythme pour nous donner des sueurs froides et garder en haleine le lectorat. Au-delà du fait que cela ne peut pas plaire à tout le monde, il faut apprécier les thriller et l’horreur, il faut s’attendre à des meurtres assez inventifs. Personnellement je les ais trouvés assez géniaux et bien pensés, mais si tu es du genre à ne pas être à l’aise à la vue ou au sous-entendu de torture je ne te conseillerai pas ce manga. Au contraire, si cela ne te pose pas de soucis dans la fiction et que tu aimes quand il y a une originalité dans la mise à mort des victimes, cette série de manga est très probablement faites pour toi.

3 réflexions sur “Museum – Killing in the rain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s