Témoignage professeur de français

Si tu souhaites lire dans son intégralité mon échange avec N. c’est dans cet article que cela se passe ! Aucune retouche n’a été apportée. 

  • Quelles sont tes études ?

J’ai passé un BAC Littéraire option droit, puis je suis partie pendant deux ans en CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles.) J’ai enfin terminé ma licence par une année de FAC en lettres modernes option édition.

  • Comment es-tu devenue prof de français ?

Après avoir passé une demie année à l’usine (de septembre à février), et sans avoir réussi à trouver un travail dans ma branche, j’ai décidé de me proposer comme professeur de français. J’ai donc envoyé mon CV, et une lettre de motivation à mon rectorat, qui m’a appelé quelques jours après pour me faire passer un entretien au sein même du rectorat. Après cet entretien validé, on m’a appelé quelques heures après pour me donner mon lieu d’affectation. Du coup je suis contractuelle et non pas titulaire.

  • Comment prépares-tu tes cours ? As-tu une aide ?

Je prépare mes cours à l’aide des manuels de mon collège et des sites appropriés aux professeurs ! J’ai la chance d’être tombée sur de très bons collègues pour ma première expérience, qui m’aident beaucoup et n’hésitent pas à me donner des conseils, à me laisser retaper leurs cours à ma sauce, qui vérifient mes cours, mes contrôles de fin de séquence…

  • Quelles sont tes missions en tant que prof de français ?

Bonne question ! Après c’est juste une réflexion personnelle, mais le but c’est de les aider le plus possible à s’exprimer correctement, à écrire correctement et surtout leur faire une culture générale en plus d’une culture littéraire.

  • Quelle relation entretiens-tu avec tes élèves ?

Pour la plupart, j’ai une très bonne relation avec eux. Je passe un peu pour la grande sœur du fait de mon jeune âge, mais ils connaissent également mes limites. Ils les dépassent rarement, surtout en ce qui me concerne directement. Ils n’hésitent pas à me demander pour les cours, mais également en ce qui concerne des choses plus personnelles lorsqu’ils ont un problème, ce qui fait qu’une confiance s’est installée entre eux et moi.

  • Que fais-tu de plus que tes cours ?

Je me soucie d’eux, j’essaye de faire en sorte de les sortir de certaines situations comme le harcèlement etc. Je donne des conseils quand c’est possible, et pas seulement pour mes cours. J’ai eu la chance de pouvoir partager mes lectures avec certains qui ont eu envie de lire, et ça c’était magnifique. Je les écoute aussi lorsqu’ils veulent me parler de certains problèmes et qu’ils n’osent pas en parler avec quelqu’un d’autre…. Même si ce n’est pas toujours évident.

  • Quel conseil donnerais-tu à des personnes qui veulent initier un enfant à la lecture ?

Premièrement, de ne pas le forcer, et d’ailleurs ça ne vaut pas que pour les enfants. Si on force quelqu’un à lire, ça ne fonctionnera pas. Ensuite, adapter les lectures aux thèmes que l’enfant ou la personne aime. Et un petit plus… Avoir lu le livre que vous lui proposez ! C’est plus facile de convaincre quelqu’un de lire un livre quand vous l’avez déjà lu, parce que vous allez pouvoir appuyer sur les bons moments, sur ce qui fait que c’est bien ! Après je dirai qu’il faut laisser du temps aussi. Ne pas donner un nombre de jour ou de semaine pour lire le livre en question. Même si c’est ce que je suis obligée de faire dans ma matière… J’ai des élèves qui ne lisent pas parce que le temps d’emprunt du CDI ne leur semble pas assez long. Après en général, pour mes élèves, je propose des livres plutôt récents, avec des couvertures attrayantes, de l’action, de l’amour…

  • Quelles difficultés rencontres-tu ?

Je n’ai pas à me plaindre de mes classes qui sont mignonnes. La plus grosse difficulté que j’ai, c’est de savoir gérer la différence de deux classes du même niveau. Surtout quand la différence est énorme. J’ai une classe qui avance très vite, et une autre qui a un niveau bien inférieur. Après j’ai des élèves perturbateurs, qui empêchent les autres d’avancer assez vite, surtout dans une de mes classes, mais il n’y a rien d’alarmant.

La plus grosse difficulté c’est quand vous avez des élèves qui se confient à vous et vous révèlent des choses dont vous ne pouvez soupçonner l’horreur. Quand vous vous rendez compte de tout ce qu’ils peuvent subir, que ce soit chez eux, ou au collège. Le plus dur c’est de devoir porter ça sur votre dos, même si vous avez l’aide de l’équipe pédagogique. J’ai des élèves qui sont harcelés, d’autres qui perdent leurs parents, certains qui sont en foyer etc. C’est quand vous apprenez ce genre de chose que c’est difficile.

  • Quel conseil donnerais-tu à une personne qui aimerait devenir prof de français ?

D’avoir une vraie passion pour les autres et pour sa matière. Et je pense qu’il n’y a pas qu’un conseil, parce qu’il faut aussi penser au fait qu’il faut être à l’écoute, patient.e, avoir un sacré caractère, ne pas compter ses heures… Être professeur, je me suis rendue compte petit à petit que c’était un véritable mode de vie. Et il faut savoir lâcher prise aussi parfois. En rentrant, c’est important de s’accorder des moments pour soi, au moins deux fois par semaine.

  • Comment se passent les coulisses du métier ? En plus des cours.

Effectivement, le métier ne se résume pas aux 18h de cours devant élèves. Je corrige les copies de mes élèves chez moi, ou en salle des professeurs, parfois jusque tard. Je prépare mes cours majoritairement chez moi. En dehors de ça, je passe mes récréations à chercher de nouveaux supports, à aller voir les assistants d’éducation ou la/le CPE pour discuter des élèves, prendre des sanctions quand c’est nécessaire, ou parler d’un éventuel problème… Il faut aussi penser au fait que vous allez devoir vous occuper de certaines sorties, ou autres cours. (Je pense notamment aux cours d’éducation sexuelle, aux interventions contre la drogue, le cyber harcèlement…) Le soir, vous aurez les conseils de classe de vos élèves, les rencontres avec les parents, mais aussi les réunions, les conseils de discipline… Vous pouvez être appelé à corriger les BAC ou les Brevets à la fin de l’année.

  • Un dernier mot ?

Les professeurs passent souvent pour des fainéants avec les 4 mois de vacances, les temps plein de 18h… Sachez que non seulement le concours est ouvert à tout le monde, mais il y a également un vrai travail en amont. Vous ne pouvez pas laisser votre travail au placard une fois sorti de votre établissement. C’est un métier de rêve, dans lequel je m’épanouis un peu plus chaque jour, mais qui vous pose aussi de lourdes responsabilités sur le dos.

https://www.42h53.fr

Est ce que tu pourrais rajouter ce site pour montrer ce qu’un prof fait d’autre que ses cours ?

4 réflexions sur “Témoignage professeur de français

  1. Chris Bellabas dit :

    Très enrichissant, merci ! Je vois que nos deux métiers sont très similaires. Je suis moi-même devenu formateur cette année pour des étudiant•e•s niveau BTS et bac+3 en école de commerce, et quand j’ai vu le temps que prend la correction de copies… J’ai plaint mes ami•e•s profs (et les autres) de tout mon cœur !

    Je crois qu’il n’y a qu’en y étant confronté à notre tour qu’on peut se rendre compte de l’ampleur de la tâche des métiers de l’enseignement et de la formation.

    Merci à Histoire Naturelle de Bibliophiles pour avoir relayé ce témoignage.

    Chris

    Aimé par 1 personne

  2. Audrey dit :

    Interview très intéressante pour découvrir les coulisses de ce métier de professeur entouré d’un certain nombre de préjugés. Et j’ai apprécié de découvrir la vision qu’a ton amie de son métier qui a l’air exigeant mais, du moins pour elle, enrichissant 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s