Le mommy porn

Cela fait un moment que j’avais envie de te parler du mommy porn. Quand j’ai fait des recherches dessus, j’ai découvert un genre littéraire bien plus mal considéré que la chick-lit. Mes sources pour cet article sont au mieux neutres et majoritairement hyper condescendantes. Alors certes, c’est un genre qui est bourré de défauts, mais je ne suis pas certaine qu’il mérite autant de mépris. Dans l’article je parle de lectrice, parce que c’est un genre dédié au public féminin et lu à la majorité par des femmes.

arton95847

Le mommy porn c’est un roman avec une grosse part de romance et quelques scènes érotiques qui restent relativement soft. Comme son nom l’indique, on vise un public féminin que l’on considère avoir l’âge d’être mère. C’est pas forcément bien écrit, le consentement n’est pas toujours respecté et c’est un érotisme très cadré par la société. N’empêche à l’époque cela faisait sa petite révolution, pour la première fois tout le monde parlait d’un roman érotique destinait à un public féminin ! Alors oui, Cinquante Nuances de Grey est bourré de défaut, mais il a eu le mérite de montrer que la littérature érotique pouvait intéresser les femmes et que le sexe tout court peut intéresser les femmes. Il y a une dizaine d’années encore, le sexe était un sujet de mec. Le porno c’était destiné aux mecs. Pour la première fois, publiquement les femmes ont une œuvre érotique qui leur est destinée.

Lire la suite

Livres de développement personnel

Je suis une grande adepte du développement personnel, j’ai une bonne base de contenu à ce sujet et j’ai lu pas mal de livres aussi. Au point qu’une amie m’a demandé si ça ne m’intéresserait pas de faire un jour un article sur les livres que je conseille. Au début, j’ai refusé arguant que l’on trouve un contenu gratuit sur internet qui suffit amplement. Néanmoins, je dois reconnaître que les livres m’ont bien aidée. Le truc, c’est qu’un livre qui m’aide, ne va peut-être pas t’aider toi, la voisine, le chat ou même Isabelle Trent. Quoiqu’elle n’a pas vraiment besoin de livre de développement personnel si vous avez lu ses aventures.

DP

Ce que je te propose du coup, c’est plutôt de te donner quelques astuces pour réussir à trouver le livre de DP qui est fait pour toi ! (DP = développement personnel, parce que c’est trop long à écrire j’utilise DP pour le reste de l’article.) En effet, le marché du DP a un peu explosé. J’ai l’impression qu’à chaque fois que je vais jeter un coup d’œil au rayon, il y a de nouveaux livres, de nouveaux carnets et parfois c’est mélangé avec les sciences occultes. Autant je suis d’accord avec l’usage du tarot comme outil de DP, autant je ne pense pas que ce soit une bonne idée de mélanger les deux rayons.

Lire la suite

Baba Yaga

baba-yagaDans le super roman d’Audrey Alwett, Les poisons de Katharz l’un des personnages a la même isba que Baba Yaga. Une isba c’est un petit chalet traditionnel russe. Et je me suis rendu compte que je ne t’ai toujours pas parlé de Baba Yaga sur le blog, pourtant elle est l’un de mes personnages préférés de la littérature. Quand on me parle de littérature slave, je vais directement avoir en tête l’image de cette vieille femme dans son isba juchée sur des pattes de poulet.

Avant d’aller plus loin, je me dois de te présenter cette étrange femme. En effet, son isba dotée de pattes de poulet est probablement le truc le moins étrange chez elle. On raconte qu’une de ses jambes est constituée uniquement d’os sans chair. Sa bouche peut s’ouvrir telle une porte et ses dents sont d’acier, ce qui est fort pratique pour dévorer les enfants et les voyageurs imprudents. Elle se déplace en volant accroupi dans un mortier magique, utilisant le pilon comme gouvernail et efface ses traces avec un balai taillé dans du bouleau argenté.

Lire la suite

L’autrice du mois : Audrey Alwett

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

20170920_1_2_1_1_1_obj15700397_1Ce mois-ci je vous présente une autrice dont j’admire le travail depuis pas mal de temps sans avoir conscience que c’était elle. J’ai lu un certain nombre de ses œuvres sans accorder plus d’importance que ça à la scénariste et j’ai découvert son tout premier roman qui fut THE coup de cœur pour moi. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience que j’étais naturellement attirée par tout ce qu’elle faisait sans savoir que c’était la même personne. Cette fameuse autrice c’est Audrey Alwett.

Lire la suite

Light novel

34461575Certains articles sont difficiles à introduire. Celui-là j’ai vraiment galéré à trouver comment débuter cet article, j’ai essayé une approche générale, historique, humoristique. Cette dernière fut sans aucun doute la plus catastrophique, parce qu’un fonctionnaire accueillant du public a probablement beaucoup plus d’humour que moi. Oh attendez, c’est ce que je suis en partie. Cela doit expliquer mon manque flagrant d’humour. Tout ça pour vous introduire un sujet que vous connaissez déjà vu que vous avez lu le titre : le light novel !

Le light novel est un genre littéraire qui nous provient tout droit du Japon. Il est plutôt récent, il serait en effet apparu dans les années 70. Je parle au conditionnel, parce qu’il y a peu de sources sur le light novel. Ce genre a connu un réel succès à compter des années 2000 au Japon et il faudra attendre 2007 pour qu’une première tentative soit faite pour l’introduire en France pour la maison Hachette, mais ce fut un échec commercial. Cela ne fait que depuis quelques années que le genre prenne réellement de l’importance avec les maisons d’éditions telles que Glénat ou encore Lumen. Cependant, elles vont plutôt parler de romans. Alors que le genre du light novel n’est pas juste un roman, la seule maison d’édition qui respecte totalement les codes du light novel à ma connaissance c’est Ofelbe.

Lire la suite

Vers la fin des lectures publiques gratuites ?

L’un des moyens de faire découvrir la lecture à des jeunes lecteurs et des lecteurs un peu moins jeunes ou bien tout simplement de partager une œuvre littéraire ce sont les lectures publiques. Le 20 janvier 2018, la semaine prochaine, le ministère de la Culture organise d’ailleurs la deuxième édition de la Nuit de la lecture. Au cours d’une soirée, librairies et bibliothèques sont invitées à faire partager leur passion de la littérature à travers des spectacles, des animations et des lectures publiques. Ce qui est vraiment génial comme principe. Sauf que cette année, la Nuit de la lecture prend une teinte un peu grinçante.

nuit-lecture-bibliothèques-librairies

La Société Civile des Éditeurs de Langue Française ou SCELF est une société créée par les éditeurs, pour les éditeurs dont le but est de récupérer les droits de représentations des livres qu’ils éditent. Si une personne veut faire un film, une pièce de théâtre, etc. sur un livre, elle doit payer à la SCELF des droits d’adaptation. La lecture publique est considérée comme telle. Cela a toujours été le cas. La différence c’est que depuis le 1er janvier 2017, les lectures publiques dépendent du SCELF et ils ont décidé de faire payer toutes les lectures.

Lire la suite

Les sirènes

John_William_Waterhouse_-_MermaidQuittons les légendes terrestres, pour aller découvrir un royaume aquatique merveilleux : celui des sirènes. Quand on évoque ce nom, on peut penser à Ariel, qui est loin d’être une digne représentante de ces créatures aquatiques. En effet, même si l’on retrouve de nombreuses différences physiques entre ces êtres, elles ont toutes en commun le fait de charmer homme et femme pour mieux les noyer. Dans cet article, j’ai fait le choix de me concentrer sur les êtres qui sont soient désignés comme étant une sirène, soient qui correspondent à la définition d’une sirène. Je vous parlerai dans un prochain article des autres créatures marines telle que les selkies, les ondines, les nyxes ou encore de Sedna.

Lire la suite

Glory book box – Les années 20

Bien que ce soit Noël aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de cadeaux. Aujourd’hui, je reviens sur la Glory Book Box, là toute première fois je vous en avais parlé à vous présentant sa créatrice, puis je vous ai présenté la toute première box sur le thème d’Haloween, je reviens donc une troisième fois pour vous parler de celle pour le mois de décembre qui est sur les années 20 !

Comme la dernière fois, j’ai pris la box normale qui se compose : d’un livret, de goodies et de deux livres. Contrairement à la première, j’ai été déçue cette fois-ci. J’ai l’impression que la moitié du prix de la box était pour les goodies et le livret. Quand j’achète une box littéraire, c’est avant tout pour les livres. Qu’il y ait un goodies ou deux, c’est sympa, mais ce n’est pas le cœur de la box. Pour le coup les deux livres ne correspondaient même pas à la moitié de ce que j’ai payé pour la box frais de port compris. Ayant un budget dédié aux livres, c’est important pour moi de m’y retrouver financièrement. La première box aussi revenait cher pour deux livres de poche, mais le prix des deux livres correspondait à plus de la moitié du prix de la box frais de port compris. Donc je n’avais pas l’impression qu’il avait été donné une trop grande place aux goodies.

Lire la suite

Quand l’Histoire devient histoire

les-piliers-de-la-terre-06-eddie-redmayne-7095798uhpxqQuand l’Histoire devient histoire. Je suis très fière de ce titre. Je crois que j’aurais pu écrire un article sur les romans historiques rien que pour ce titre. Pour parler un peu plus sérieusement, le roman historique est sans aucun doute l’un de mes genres de romans préférés. J’ai une préférence pour les romans se déroulant entre le Moyen-âge et le dix-neuvième siècle. L’Histoire, celle à laquelle on met un h majuscule, est parfois romancée. Et quand j’écris « parfois » c’est un euphémisme dans la plupart des romans que je lis. Personnellement, cela ne me dérange pas, mais je pense qu’il est important de prendre du recul quand on lit un roman historique et surtout ne pas prendre comme réalité historique l’univers du roman. Souvent, à la fin du roman la préface explique de quels faits réels s’est inspiré l’autrice ou l’auteur. Du coup, on pourrait penser que le roman est réaliste sur tout. Sauf que c’est fort loin d’être le cas, fort, fort, très fortement lointain.

Lire la suite

Le roi Midas

Le_roi_Midas-e1431985758602

Si vous êtes un.e adepte de Booktube, vous avez très probablement entendu parler Du souffle de Midas un roman écrit par Alison Germain qui est aussi connu sous le nom de Lili Bouquine (sa chaîne Booktube est très sympa !). Je n’ai pas lu son roman, parce qu’il ne m’attire pas plus que ça pour le moment. Quand je lis un roman, il faut que ça soit vraiment son moment pour que je l’apprécie à sa juste valeur. Par contre, je voudrais en profiter pour vous parler de la légende de Midas qui est repris dans ce roman. Je trouve vraiment intéressant qu’elle ait choisi de s’inspirer de cette légende, parce que c’est pas une légende hyper connue. Je ne l’ai jamais vu évoqué dans la pop culture ou dans les livres, si ce n’est en personnage secondaire de la série Once Upon a Time (et encore je pense qu’on pourrait même dire que c’est un personnage décors…). C’est bien dommage, car son histoire montre que derrière un souhait, peut se cacher une malédiction.

Lire la suite