L’autrice du mois : Mary Shelley

MV5BMjAxNTUzNzk3Nl5BMl5BanBnXkFtZTgwNDIxMzQzNTM@._V1_SY1000_CR0,0,796,1000_AL_Cet article devait conclure ma série d’articles autour de la thématique d’Halloween, mais comme tu as pu t’en rendre compte je poste moins souvent en ce moment. J’ai quelques difficultés à reprendre un rythme d’écriture satisfaisant et je poste donc surtout quand l’envie me prend. Mais assez parler de moi et laisse-moi plutôt te présenter une femme qui a marqué la littérature et la pop culture : Mary Shelley. Elle est l’autrice de Frankenstein ou le Prométhée moderne. Au-delà d’un roman, elle a créé une créature que tout le monde connaît même si ses origines sont bien souvent oubliées.

Lire la suite

L’autrice du mois : Samantha Bailly

Dans l’article de ce mois-ci, il n’y aura pas l’entête habituel, il n’y aura plus l’entête habituel. Si j’apprécie de te présenter une autrice tous les mois, je me suis retrouvée enfermée dans le format de l’article. Par exemple, cela fait très longtemps que je veux te parler de l’autrice de ce mois-ci, pourtant je n’ai jamais vraiment lu une de ces œuvres. Donc je ne t’en parlais pas. J’ai aussi envie de parler d’auteurs et je parle bien d’auteur au masculin. Ils n’avaient pas leur place dans cette série d’article. Portrait d’autrices deviendra donc parfois portrait d’auteur et le format ne sera pas toujours le même. Et si mon objectif est toujours de mettre en avant les autrices, je me laisse moins enfermer dans le format. AVT_Samantha-Bailly_9626

Samantha Bailly est une autrice pour qui j’ai beaucoup d’admiration et en même temps, qui m’a fait comprendre que mon rêve d’écrivain, je devais le remiser au placard. C’est un peu contradictoire d’admirer une personne qui brise notre rêve. C’est avec elle que j’ai découvert pour la première fois la réalité du métier d’auteur, d’autrice. Pour moi, grande naïve que j’étais, l’écrivaine, l’écrivain, avait un lien particulier avec la maison d’édition, gagner régulièrement des sous pouvait facilement dédier sa vie à l’écriture après un premier livre et puis… avait une vie plutôt cool. C’est la première qui m’a fait comprendre qu’être auteur, autrice, c’était accepter d’avoir un statut hyper précaire. Et là j’ai dit : nop, nop, nop, c’est pas pour moi. Comme quoi mon rêve n’était pas du tout sérieux, parce que je ne suis pas prête à accéder les difficultés de cet emploi.

Lire la suite

Autrices inspirantes

Quand on parle de sources d’inspiration dans la littérature, on pense avant tout aux livres. Mais est-ce que tu as déjà pensé aux auteurs ou autrices qui pouvaient être inspirantes en tant qu’être humain tout simplement ? Alors que je lisais un roman d’Amélie Nothomb, j’ai été frappée par la source d’inspiration qu’elle pouvait être et je me suis rendu compte que plusieurs autrices avaient marqué ma vie et étaient devenues des sources d’inspirations pour moi.

inspiration

Je ne sais pas pour toi, mais si j’ai entendu cinquante millions de fois à quel point J.K. Rowling a eu une vie difficile et à quel point elle a été forte et courageuse, elle n’a jamais été une source d’inspiration pour moi. Je pense que c’est dû au fait que je n’ai jamais eu vraiment d’intérêt pour l’autrice de la saga Harry Potter, ce n’est pas faute d’en avoir parlé dans la série portrait d’autrice. Donc, elle ne sera pas citée dans cet article comme étant une femme qui m’a inspirée. Cela fait un peu brut de décoffrage dit comme ça, mais tu pourrais t’interroger sur sa non-présence. J’ai l’impression qu’elle est l’incarnation même de l’autrice inspirante sur internet, donc je voulais quand même en parler.

Lire la suite

L’autrice du mois : Audrey Alwett

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

20170920_1_2_1_1_1_obj15700397_1Ce mois-ci je vous présente une autrice dont j’admire le travail depuis pas mal de temps sans avoir conscience que c’était elle. J’ai lu un certain nombre de ses œuvres sans accorder plus d’importance que ça à la scénariste et j’ai découvert son tout premier roman qui fut THE coup de cœur pour moi. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience que j’étais naturellement attirée par tout ce qu’elle faisait sans savoir que c’était la même personne. Cette fameuse autrice c’est Audrey Alwett.

Lire la suite

Glory book box – Les années 20

Bien que ce soit Noël aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de cadeaux. Aujourd’hui, je reviens sur la Glory Book Box, là toute première fois je vous en avais parlé à vous présentant sa créatrice, puis je vous ai présenté la toute première box sur le thème d’Haloween, je reviens donc une troisième fois pour vous parler de celle pour le mois de décembre qui est sur les années 20 !

Comme la dernière fois, j’ai pris la box normale qui se compose : d’un livret, de goodies et de deux livres. Contrairement à la première, j’ai été déçue cette fois-ci. J’ai l’impression que la moitié du prix de la box était pour les goodies et le livret. Quand j’achète une box littéraire, c’est avant tout pour les livres. Qu’il y ait un goodies ou deux, c’est sympa, mais ce n’est pas le cœur de la box. Pour le coup les deux livres ne correspondaient même pas à la moitié de ce que j’ai payé pour la box frais de port compris. Ayant un budget dédié aux livres, c’est important pour moi de m’y retrouver financièrement. La première box aussi revenait cher pour deux livres de poche, mais le prix des deux livres correspondait à plus de la moitié du prix de la box frais de port compris. Donc je n’avais pas l’impression qu’il avait été donné une trop grande place aux goodies.

Lire la suite

L’autrice du mois : Marissa Meyer

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

4684322L’un de mes genres littéraires préférés est les contes de fées, mais je dois avouer que j’aime encore plus les réécritures de contes de fées. Qu’elles se contentent de développer cet univers un peu doudou que j’aime ou au contraire d’utiliser les grosses références pour les placer dans un univers complètement différent je les aime tout autant. Marrissa Meyer est une autrice spécialisée dans les réécritures de conte de fées. En fait, elle n’a écrit que ça. Je devais donc forcément lire ce qu’elle écrivait un jour ou l’autre, même si je dois avouer avoir mis du temps avant de me lancer dans sa série les Chroniques lunaires.

Lire la suite

Glory book box – halloween

20171115_193015Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de la Glory Book Box. Pour celles et ceux du fond qui n’ont pas suivi, c’est une box littéraire qui est centré sur les autrices. J’avais pu échanger avec sa créatrice à ce sujet pour vous la présenter. Étant donné que je suis une blogueuse hyper sérieuse, je me suis sentie dans l’obligation de la commander pour aller jusqu’au bout de mon investigation. (C’est ce que j’ai expliqué à la Reine de Cœur sur mon portefeuille, quand elle m’a demandé si j’avais réellement besoin de faire cet achat.) Si vous n’avez pas encore reçu la box, attention, je vais raconter tout ce qu’il y a dedans et mon avis !

Du coup, là, arrête cet article.

Arrête de lire sinon tu vas perdre la surprise !

T’es sûr. e ? OK !

Lire la suite

Glory book box

pp insta nudeLes box littéraires cela n’a jamais été trop mon truc. Non seulement j’ai tendance à trouver ça cher, mais en plus j’ai peur de tomber sur des livres qui ne me plaisent pas ou avoir le sentiment d’être forcée de les lire. Du coup, même si j’ai souvent eu terriblement envie de tester, je n’ai jamais fait le premier clic. Et puis il y a eu Glory book box. Si vous regardez un peu HNB, vous comprendrez rapidement qu’entre le Défi de Madame de La Fayette, les portraits fictifs et l’autrice du mois, j’ai tendance à mettre en avant la place de la femme dans la littérature. Du coup, une box littéraire dont l’objectif était de faire découvrir des autrices je ne pouvais que la tester. Pour le moment, il n’y a pas d’abonnement proposé, par contre il y a derrière le projet une créatrice super cool qui a accepté de répondre à mes questions pour que je puisse vous présenter les coulisses de cette box.

Lire la suite

L’autrice du mois : Gudule

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

téléchargementLe mois d’octobre, c’est le mois de Halloween pour moi. Noël n’a pas sa place en octobre ni en novembre d’ailleurs. Noël débute avec le premier jour du calendrier de l’avent, soit le premier décembre. Halloween ce sont les friandises, les monstres et l’horreur. Pour l’autrice du mois, je veux donc vous présenter une autrice qui fait passer Stephen King pour un auteur jeunesse. Ce qui est drôle, car l’autrice en question est surtout connue dans le domaine de la jeunesse. Cependant, quand elle écrit pour des adultes, on obtient des romans que l’on ne met pas entre les mains de n’importe qui.

Lire la suite

L’autrice du mois : Ito Ogawa

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

ito_ogawa_ce_soir_a_la_librairie_lettres_et_merveilles_4319

J’ai découvert la littérature japonaise à travers les mangas. Pendant très longtemps, je ne suis pas restée très originale dans mes lectures, je ne lisais que des auteurs japonais très connus et c’est tout. Toutefois, depuis quelques années, je me suis passionnée pour la littérature asiatique. Depuis je suis sans cesse à la recherche de nouveaux romans asiatiques. Je vous avais par exemple parlé de littérature indienne avec Babyji. Ce fut ainsi que j’ai découvert Ito Ogawa. Ce nom vous dit peut-être quelque chose, j’ai parlé d’elle plus tôt ce mois-ci, pour être exacte de son roman le Jardin-en-Ciel. Elle fait partie de mes autrices préférées et il était temps que je vous parle d’elle !

Lire la suite