La littérature s’empare du net #6

Cela fait un moment que je ne t’ai pas proposé de découvrir l’actualité de l’internet littéraire ! J’avais enregistré pas mal de liens ici et là, le temps est passé, certains projets étaient terminés et puis… Voilà, mais me revoilà !

Si tu as suivis le mouvement paye ton auteur, tu as peut être pris conscience de la difficulté qu’ont les auteurs et autrices français.e.s à pouvoir vivre de leur écriture. Rares sont celles et ceux qui en ont la possibilité. L’une des possibilités qui s’ouvre à eux c’est l’auto-édition. Je ne suis pas une grande fan de l’auto-édition, parce que je n’ai pas eu de super expériences de lectures. Néanmoins quand je connais bien l’artiste, je suis plus facilement du genre à me laisser tenter. Maliki explique dans une tribune la difficulté pour lui (c’est un auteur!) de publier son troisième tome. Je t’invite à la lire en cliquant ici. Samantha Bailly, une autrice dont j’admire énormément le parcours et sujet du dernier « l’autrice du mois » a décidé de se lancer dans l’auto-édition. Bien mal lui en pris, la pauvre c’est fait attaquer de toute part, parce qu’elle a choisit entre autre de publier son œuvre sur Amazon. Alors oui, vaut mieux éviter d’encourager Amazon, sauf que quand la-dite plateforme permet de vendre et de gagner des sous, sous qui lui permet de vivre, bha c’est un peu hyprocrite de lui reprocher d’utiliser une plateforme que le monde de l’édition utilise sans scrupule. Je t’invite à lire l’article d’Actualitté passionnant sur le sujet.

Lire la suite

Comment lire plus d’autrices

T’es-tu déjà fait la remarque : je ne lis pas assez d’autrices ? C’est fort possible, on aurait tendance à penser que le milieu littéraire est avant tout masculin. En particulier dès qu’il s’agit de classique. Bien entendu, certains genres comme la chick-lit, le mommy porn ou encore la romance sont des genres où c’est avant tout des autrices. Si tu ne lis pas ces genres littéraires, il est très facile de lire que de la littérature écrite par des hommes. Peut-être que tu t’en fous, mais peut-être que cela te dérange et que tu aimerais lire plus d’autrices. Je pense que si au début tu dois faire un effort d’aller vers des autrices, par la suite ça sera beaucoup plus naturel. Si j’ai naturellement toujours lu beaucoup d’autrices, j’ai pas contre pendant très longtemps lu que de la littérature anglo-saxonne. J’ai réussi à faire évoluer mes habitudes et maintenant je pense avoir une bibliothèque plutôt diversifiée, bien que j’ai encore un peu de mal à trouver de la littérature du continent africain. La plupart des conseils que tu trouveras dans cet article peuvent être appliqués si tu veux lire d’autre genre littéraire, plus de classique, de la littérature d’autres pays, etc.

Lire la suite

La littérature s’empare du net #2

MAJ du 5 mars 2018 – Cy a posté une vidéo pour expliquer le hastag paye ton auteur sur Twitter !

Je ne pensais pas refaire un article de la série la littérature s’empare du net aussi tôt, mais il s’est passé pas mal de truc. Je commence avec les sujets qui fâchent, suite à la polémique du livre « On a choppé la puberté » éditer par les éditions Milan, le livre ne sera plus édité suite à la pétition. Le livre avait pour objectif d’aider les préadolescentes à comprendre la puberté. Le truc, c’est qu’il y avait des phrases comme « grâce à tes seins en plein développement, tu as enfin attiré l’attention du bel Ethan » ou encore, comme il fait froid, c’est normal que les tétons se redressent et donc on dit aux filles qu’ils sont « pas très gracieux, mais ouf, ça ne dure pas… » Non seulement on explique à des enfants de neuf ans qu’elles vont être sexualisées, mais ouais c’est chouette ! Et en plus, on leur dit qu’il faut avoir honte de son corps. J’hésitais à parler de cette polémique, mais vu que j’avais relayé la pétition sur la page facebook du blog, je voulais te parler des suites.

Lire la suite

La littérature s’empare du net

Salut toi, cela fait un moment que je ne t’abook-2899636_1280i pas parlé de l’internet littéraire. C’était pour moi une thématique assez importante et donc maintenant que l’annuaire est en place je n’ai plus trop de raison de faire d’article dessus. D’ailleurs maintenant que l’annuaire est en place il n’a pas bougé ! J’avais espéré que cela intéresse et en vrai… NON. Mais ce n’est pas grave, je me suis vraiment amusée à le faire et cela m’a obligée de sortie de ma zone de confort. Je tiens quand même à parler de l’internet littéraire, je me suis donc demandé comment faire et… je me suis dit pourquoi ne pas te présenter mes super découvertes sur l’internet littéraire ?

Lire la suite

Glory book box – Les années 20

Bien que ce soit Noël aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de cadeaux. Aujourd’hui, je reviens sur la Glory Book Box, là toute première fois je vous en avais parlé à vous présentant sa créatrice, puis je vous ai présenté la toute première box sur le thème d’Haloween, je reviens donc une troisième fois pour vous parler de celle pour le mois de décembre qui est sur les années 20 !

Comme la dernière fois, j’ai pris la box normale qui se compose : d’un livret, de goodies et de deux livres. Contrairement à la première, j’ai été déçue cette fois-ci. J’ai l’impression que la moitié du prix de la box était pour les goodies et le livret. Quand j’achète une box littéraire, c’est avant tout pour les livres. Qu’il y ait un goodies ou deux, c’est sympa, mais ce n’est pas le cœur de la box. Pour le coup les deux livres ne correspondaient même pas à la moitié de ce que j’ai payé pour la box frais de port compris. Ayant un budget dédié aux livres, c’est important pour moi de m’y retrouver financièrement. La première box aussi revenait cher pour deux livres de poche, mais le prix des deux livres correspondait à plus de la moitié du prix de la box frais de port compris. Donc je n’avais pas l’impression qu’il avait été donné une trop grande place aux goodies.

Lire la suite

Glory book box – halloween

20171115_193015Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de la Glory Book Box. Pour celles et ceux du fond qui n’ont pas suivi, c’est une box littéraire qui est centré sur les autrices. J’avais pu échanger avec sa créatrice à ce sujet pour vous la présenter. Étant donné que je suis une blogueuse hyper sérieuse, je me suis sentie dans l’obligation de la commander pour aller jusqu’au bout de mon investigation. (C’est ce que j’ai expliqué à la Reine de Cœur sur mon portefeuille, quand elle m’a demandé si j’avais réellement besoin de faire cet achat.) Si vous n’avez pas encore reçu la box, attention, je vais raconter tout ce qu’il y a dedans et mon avis !

Du coup, là, arrête cet article.

Arrête de lire sinon tu vas perdre la surprise !

T’es sûr. e ? OK !

Lire la suite

Glory book box

pp insta nudeLes box littéraires cela n’a jamais été trop mon truc. Non seulement j’ai tendance à trouver ça cher, mais en plus j’ai peur de tomber sur des livres qui ne me plaisent pas ou avoir le sentiment d’être forcée de les lire. Du coup, même si j’ai souvent eu terriblement envie de tester, je n’ai jamais fait le premier clic. Et puis il y a eu Glory book box. Si vous regardez un peu HNB, vous comprendrez rapidement qu’entre le Défi de Madame de La Fayette, les portraits fictifs et l’autrice du mois, j’ai tendance à mettre en avant la place de la femme dans la littérature. Du coup, une box littéraire dont l’objectif était de faire découvrir des autrices je ne pouvais que la tester. Pour le moment, il n’y a pas d’abonnement proposé, par contre il y a derrière le projet une créatrice super cool qui a accepté de répondre à mes questions pour que je puisse vous présenter les coulisses de cette box.

Lire la suite

Amazon et la librairie

81TvvAxgDNL._SL1500_L’article d’aujourd’hui n’a pas été écrit par moi-même, mais par Sam la libraire d’outre-mer, qui a témoigné le mois précédent. On entend souvent qu’Amazon est un danger pour les petites librairies. Ce n’est pas toujours très évident de comprendre pourquoi, Sam a donc bien voulu expliquer l’impacte qu’à Amazon sur les librairies.

Dans les années 80, l’arrivée des grandes surfaces culturelles (Fnac, Virgin) sur le marché du livre déclencha une réaction en chaine qui aurait pu signer l’arrêt de mort de la librairie indépendante traditionnelle. En effet à cette période, le prix du livre n’était pas fixe. Suite à cela, le gouvernement adopte la loi sur le prix unique du livre (ou Loi Lang ; du nom du ministre de la Culture d’alors Jack Lang). Grâce à cette loi, le prix du livre NEUF est fixé par les éditeurs et non plus par les commerçants ou les revendeurs. Tout le monde doit vendre le même livre au même prix.

Lire la suite

L’annuaire de l’internet littéraire

annuaire

Histoire Naturelle de Bibliophiles existe depuis le 11 février, il a donc tout juste sept mois et un jour aujourd’hui ! Il a connu depuis de nombreuses évolutions, dont un changement de plateforme. Tout au début, j’avais pour projet de présenter régulièrement ce que je nomme l’internet littéraire. C’est-à-dire les blogs, Booktube, des instabooks ou encore de la littérature accessible gratuitement sur internet. Cependant, j’ai rapidement dû stopper le projet, car avec les blogs par exemple c’était très redondant. J’ai parlé bien de la présence de la littérature sur les réseaux sociaux, mais cela n’a rien à voir avec mon projet de base.

Lire la suite

Livre à vous, un groupe facebook littéraire

tumblr_mrnqd8rnij1qaahf6o1_500L’un de mes plaisirs de lectrices est de pouvoir parler de mes lectures et de discuter avec d’autres lecteurs. Je n’ai cependant pas un entourage particulièrement porté sur la lecture. Du coup pour discuter avec d’autres c’est un peu difficile… Dans un de mes précédents articles, je vous présentais : Au rythme de Noémie une page Facebook parlant de littérature. Mais saviez-vous qu’il existe aussi des groupes littéraires ? Après en avoir testé plusieurs, je pense avoir enfin trouvé le groupe de discussion littéraire parfait il s’appelle Livre à vous et après cet article vous allez probablement vouloir le rejoindre à votre tour.

Lire la suite