La littérature s’empare du net #6

Cela fait un moment que je ne t’ai pas proposé de découvrir l’actualité de l’internet littéraire ! J’avais enregistré pas mal de liens ici et là, le temps est passé, certains projets étaient terminés et puis… Voilà, mais me revoilà !

Si tu as suivis le mouvement paye ton auteur, tu as peut être pris conscience de la difficulté qu’ont les auteurs et autrices français.e.s à pouvoir vivre de leur écriture. Rares sont celles et ceux qui en ont la possibilité. L’une des possibilités qui s’ouvre à eux c’est l’auto-édition. Je ne suis pas une grande fan de l’auto-édition, parce que je n’ai pas eu de super expériences de lectures. Néanmoins quand je connais bien l’artiste, je suis plus facilement du genre à me laisser tenter. Maliki explique dans une tribune la difficulté pour lui (c’est un auteur!) de publier son troisième tome. Je t’invite à la lire en cliquant ici. Samantha Bailly, une autrice dont j’admire énormément le parcours et sujet du dernier « l’autrice du mois » a décidé de se lancer dans l’auto-édition. Bien mal lui en pris, la pauvre c’est fait attaquer de toute part, parce qu’elle a choisit entre autre de publier son œuvre sur Amazon. Alors oui, vaut mieux éviter d’encourager Amazon, sauf que quand la-dite plateforme permet de vendre et de gagner des sous, sous qui lui permet de vivre, bha c’est un peu hyprocrite de lui reprocher d’utiliser une plateforme que le monde de l’édition utilise sans scrupule. Je t’invite à lire l’article d’Actualitté passionnant sur le sujet.

Lire la suite

Le prélèvement d’organes dans la littérature

Quand on lit beaucoup, on se rend forcément compte que l’on peut retrouver des thématiques communes dans différentes œuvres littéraires. Cela se retrouve partout. Dans mon cours d’écriture à la fac, ma prof nous avait expliqué que si on devait mettre dans une bibliothèque des livres n’ayant aucune source d’inspiration littéraire, qui sont de la création pure et dure, il y en aurait pas beaucoup. Parfois, un élément devient particulièrement présent dans la littérature, au point qu’on le trouve banal et usé. On parle alors de cliché, j’en parlais dans ma chronique The memory book. La plupart du temps, à moins que l’on ait la référence ou bien que l’on cherche les sources d’inspiration, on n’a pas conscience des muses littéraires qui ont inspiré le livre. D’autres fois par contre, on peut regrouper les livres sur une même thématique. Cela peut-être des thématiques très larges telles que : la maladie chez les adolescents, les romances fortement inspirées d’Orgueil et Préjugés ou bien beaucoup plus précises comme les romans que je te présente dans cet article.

Ces trois romans ont des intrigues très différentes, mais tous trois traitent du même thème : du prélèvement d’organe, de tissus et d’os sur un être humain en vie et en bonne santé.

Lire la suite

Orange

34461575Date de publication : 6 juin 2017
Autrice : Yui Tokiumi
Genre : Romance, jeunesse
Edition : So Shojo
Formats : Poche
Nombre de pages : Entre 220 et 250 pages par tome

Certaines séries littéraires devraient avoir un avertissement sur la couverture : attention, pensez à prendre des mouchoirs. (Et le pluriel est plus que nécessaire là…) Reprenant la célèbre série manga Orange d’Ichigo Takano, cette trilogie nous propose une version roman d’une magnifique histoire d’amitié. Si j’ai découvert la série à travers les mangas, c’est avec les romans que j’ai terminé l’histoire. Si t’es comme moi, que tu as un manque de place, de finance et ni ami.e, ni structure qui peut te prêter les mangas, les romans sont une super alternative ! Cette chronique va faire plein de mini-spoilers au roman, mais c’est nécessaire pour te montrer à quel point il est fantastique.

Lire la suite

Sword Art Online, le light novel

Sword_Art_Online_Volume_01Date de publication : 12 mars 2015
Auteur : Reki Kawahara
Genre : Fantasy, light novel
Edition : Ofelbe
Formats : Broché
Nombre de pages : 512

Sword Art Online est le premier light novel dont le format est réellement respecté que j’ai lu et si j’ai hésité à le prendre, je ne regrette pas une seule seconde mon achat. C’était une lecture addictive et super sympa malgré quelques défauts et surtout une expérience nouvelle grâce aux illustrations. Si cette semaine j’ai posté l’article sur les light novels, c’était pour introduire cette chronique. Je me voyais mal vous parler d’un roman issu d’un genre méconnu en France sans vous le présenter avant.

Lire la suite

L’autrice du mois : Marissa Meyer

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

4684322L’un de mes genres littéraires préférés est les contes de fées, mais je dois avouer que j’aime encore plus les réécritures de contes de fées. Qu’elles se contentent de développer cet univers un peu doudou que j’aime ou au contraire d’utiliser les grosses références pour les placer dans un univers complètement différent je les aime tout autant. Marrissa Meyer est une autrice spécialisée dans les réécritures de conte de fées. En fait, elle n’a écrit que ça. Je devais donc forcément lire ce qu’elle écrivait un jour ou l’autre, même si je dois avouer avoir mis du temps avant de me lancer dans sa série les Chroniques lunaires.

Lire la suite

La symphonie des abysses – tome 2

Date de publication : 20/11/149782221140390
Autrice : Carina Rozenfeld
Genre : Dystopie young adult
Edition : Robert Laffont
Formats : Broché, ebook
Nombre de pages : 432 (format broché)

Quand je suis allée à la bibliothèque pour emprunter le tome un, j’ai eu la bonne idée de prendre aussi le tome deux en même temps. Ainsi j’ai pu enchaîner ma lecture et terminer cette dilogie. Je fus donc super ravie de pouvoir continuer à découvrir l’univers et en même temps, j’étais un peu désappointée. Donc il faut lire cette critique en ayant en tête que j’ai lue les deux livres à la suite. J’ai fait en sorte que même si vous n’avez pas lu le tome un, vous pouvez lire mon avis sur le roman. Pour la petite anecdote, à la fin du tome deux je suis allée me renseigner un peu plus et j’ai découvert que l’autrice était française ! Je ne lis pas assez d’auteurs contemporains français donc j’étais ravie de découvrir que pour une fois je lisais en version originale !

Lire la suite

La symphonie des abysses – tome 1

Date de publication : 13/02/14symphonie
Autrice : Carina Rozenfeld
Genre : Dystopie young adult
Edition : Robert Laffont
Formats : Broché, ebook
Nombre de pages : 474 (format broché)

Pendant une longue période, j’ai lu énormément de dystopies young adult. Je me suis même mise à lire en anglais, parce que c’était un genre que j’adorais. Et puis j’ai fait une overdose et je n’ai plus été capable de terminer un premier tome. Jusqu’à ce que je tombe sur la dilogie La symphonie des abysses à la bibliothèque. Ce que j’aime bien dans les dilogie (série en deux tomes), c’est que je sais que l’auteur ne va pas étirer son récit parce que les trilogies c’est la mode. Un certain nombre de trilogies que j’ai lues aurait pu être condensé en deux tomes je pense. En plus j’étais dans une période où la panne de lecture menaçait de poindre donc je me suis dit : pourquoi pas ? Et j’ai bien eu raison.

Lire la suite

La Faucheuse

Date de publication : 16/02/17 (édition française) 1507-1
Auteur : Neal Shusterman
Genre : Science-fiction
Edition : R – jeunes adultes
Format : Broché
Nombre de pages : 504

La littérature de jeunesse n’est pas toujours très bien vue. Quand je dis n’est pas toujours très bien vue, j’emploie un très gros euphémisme. Étant donné qu’elle est écrite pour des enfants, certains lecteurs vont la considérer comme mal écrite et pas intéressante pour un public adulte. Cependant, ces personnes ont tellement tort. La littérature regorge de trésors littéraires qui peuvent plaire à tout âge. La Faucheuse de Neal Shusterman fait partie de ces trésors.

Lire la suite